Année personnelle 2 (AP2)

ap2

Année personnelle 2

Pour le calcul de l’année voir l’article sur : l’année personnelle.

AP2
Après l’année du masculin, cette nouvelle période annuelle a logiquement pour toile de fond, le développement des caractéristiques de l’élément féminin.
La première de ces caractéristiques est tout d’abord la réceptivité ou encore l’écoute.
L’énergie de cette année vise moins à entreprendre pour soi-même mais davantage au profit des autres ou de l’Autre. Notre rôle devient un second rôle au sens propre du terme (sans connotation péjorative), la pression diminuant progressivement pour laisser place à une écoute plus fine des autres, des sensations internes, en un mot de la profondeur.
Cette vibration est ainsi positive pour aider, assister, conseiller et laisser agir voir maturer ce qui a été entrepris l’année précédente.
La chute de pression qu’elle comporte amène souvent une forme de déprime, très mal comprise car mal utilisée ; la pression amène l’action, la dépression amène la pluie qui fertilise la terre, qui nourrit. L’attention n’est plus portée vers l’extérieur mais sur l’intérieur de soi, ce qui, en dernière analyse déstabilise nos habitudes.
Par conséquent, dans une année 2, le repli, le recueillement, la lecture et la sensibilité priment sur l’action ; n’hésitons pas alors à aménager des plages de tranquillité bien chez soi, au chaud, pour rêver ou créer.
Pour reprendre l’exemple précédent, les graines semées en année 1, cette fois-ci développent leurs racines en terre, se nourrissent et préparent leur germination et tout cela de façon invisible.
Dans cette perspective, rien n’est apparent et pourtant le processus a lieu, dans l’ombre, faisant douter l’observateur sur le succès de l’opération. Cet exemple a l’avantage de montrer l’importance de l’eau et de la terre nourricière ainsi que l’utilité du lâcher-prise, du laisser agir.
Il en est ainsi d’une année 2 où les actions menées auparavant grandissent graduellement et lentement sans même s’en apercevoir. La patience est donc conseillée, l’année pouvant paraître très lente et fragilisée par le doute voire l’ambivalence.
La tâche la plus difficile de cette période (et c’est son but) est d’abandonner la maîtrise d’un résultat (les attentes personnelles) pour mieux s’abandonner sans se sentir abandonné (peur de se retrouver seul). En d’autres termes, il s’agit d’apprendre à se laisser porter par le courant des événements en évitant le piège de la passivité ; c’est le plus intelligent qui cède ou encore qui s’aide.
Le contexte démontrera l’importance du relationnel en général, c’est-à dire la capacité de compter avec les autres et non uniquement sur soi-même ; les opportunités viendront d’ailleurs des autres. Dans cette optique symbolique, les femmes, à savoir la mère, la fille, la sœur, représenteront les actrices majeures de l’année en focalisant l’attention sur la relation maternelle et les croyances associées.
Le besoin de s’unir est très fort et avec lui le besoin de protection, de tendresse et de sécurité. Toute carence dans ces domaines se traduira par une avidité matérielle ou orale.
En résumé, ce qui permet d’approfondir et de connaître l’autre partie de soi est la priorité de l’année 2 (l’inconscient) ; laissons la primauté au secondaire et le primaire en état second !
Une conséquence pourrait donc bien être la rupture avec ce qui ne correspond plus à sa propre sensibilité et à contrario, l’union vers ce qui convient mieux.

Mots clé :
Je sens, j’écoute, je lâche et je sais…

AP1, AP3, AP4, AP5, AP6, AP7, AP8, AP9

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *