Année personnelle 5 (AP5)

année personnelle 5

Année personnelle 5

Pour le calcul de l’année voir l’article sur : l’année personnelle.

AP5
La cinquième année marque l’état dans lequel nous disposons, après la correction opérée en année 4, d’un espace nouveau où nous allons pouvoir évoluer librement.
C’est la transition entre passé et avenir, entre les attaches dues aux anciennes valeurs et une formidable poussée vers l’avant.
Voilà donc une année agréable en perspective sous le signe du vent gonflant poumons et voiles.
La relative lenteur et le labeur rigoureux cèdent la place à la vivacité, à la fluidité du comportement avec pour impasse la dispersion dans les multiples directions permises.
Débarrassée de ses chaînes, la liberté de mouvement s’impose comme l’exercice annuel.

Cette période facilite l’esprit de découverte voire l’aventure, privilégiant grandement la communication. La solitude n’existe pratiquement pas, camouflée par l’énorme besoin de contacts humains.
Des nouvelles connaissances apparaissent, tant sur le plan affectif qu’intellectuel, entraînant une exceptionnelle aisance pour dénicher des informations en tout genre.

Tout comme l’année trois qui lui ressemble par certains aspects, l’année cinq stimule la créativité, les arts (communication) et le « médiatique ». La parole facile et charmeuse se confronte une nouvelle fois au piège de la superficialité et de l’instabilité.
En fait, l’importance de la vibration réside dans la manière de s’approprier une liberté dépourvue de cadre, de se fixer des limites soi-même pour éviter les abus permis et conserver un minimum de recul.
L’énergie hédoniste du cinq confond souvent aventure avec conquête sexuelle et sensorielle, ce qui, d’un côté, favorise l’intégration du plaisir comme philosophie mais de l’autre, une légèreté incontrôlée à la pente vertigineuse.

Derrière ces différents aspects se cache le but principal de l’année, qui est de renforcer les liens entre l’être et son environnement, qu’ils soient matériels, humains ou spirituels ; c’est pourquoi la communication, l’enseignement, la religion (relier) et la sexualité arrivent en tête dans la liste des expériences vécues en cinquième année.
En dernière analyse, il s’agit de comprendre la facilité et la fluidité que représente la libre circulation de l’énergie entre les choses et les êtres ou en soi-même, ce qui, du reste, est à l’origine du mouvement.
Les moyens pratiques en sont l’attraction première pour la nouveauté, le sensationnel et le changement dont les implications immédiates se traduisent par les déplacements, le sport, l’hyperactivité, l’envie de s’aérer pour ne citer que quelques exemples.
Le retour en arrière est donc fortement déconseillé.

L’année se révèle permissive et tolérante pour l’exploration de conduites inédites et l’expansion de soi ; dès lors, les contraintes et obstacles s’évanouissent mais attention à la tentation de fuir les difficultés.
Le tempérament doit être actif et « agressif » dans le sens moteur et non pas impulsif, primaire et colérique.
Cette année va tester également notre capacité à bouger ; fonction de notre degré d’adaptabilité, le contexte sera facile mais à contrôler ou contraignant mais à libérer.
La maxime de l’année : de l’air !

Mots clé :
Je conquiers, je communique, je surfe…

AP1, AP2, AP3, AP4, AP6, AP7, AP8, AP9.

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *