Caractérologie du nombre 6

Rappel :
Un thème numérologique est global, holistique.
La description faite ici, dépeint ce nombre isolément ; pour l’enrichir, il faudra tenir compte naturellement des autres paramètres du thème.
On pourra notamment rapprocher ce nombre de sa case dans l’inclusion afin de voir comment il est aspecté, s’il est contrarié ou vitalisé. Toujours dans l’inclusion, recenser sa présence éventuelle dans les différentes cases.
Cette interprétation est valable pour l’expression, le chemin de vie et particulièrement le nombre de vie.

nombre 6

Voilà l’expression de l’amour (si si elle existe) et des ses acceptions.
Avec cela vous avez tout compris, non ?
Ok, je continue alors.

Signalons que chaque nombre est une émanation de l’Amour divin et la manifeste, néanmoins le 6 se focalise sur celle qu’on nomme « amour » dans la culture humaine.

Il s’agit plus sommairement du « pourquoi » nous aimons, « comment » nous aimons, « qui » nous aimons, « où » etc…
Ces questions sous-tendent l’aspect conditionnel de l’amour humain contrairement à l’inconditionnel du Divin ou de la lumière (comme vous voudrez).

Afin de mieux intégrer le sénaire (le nombre six oups), considérons-le comme 3×2 ou encore 3+3.
Cela devient tout de suite beaucoup plus clair !!!
L’idée, le concept, la création, le beau (les attributs du trois) se manifestent par la réflexion du 2, prennent forme au sens littéral.
L’idée prend forme, le concept s’ancre, la création vibre, la beauté resplendit.
Le germe de l’amour (représenté par le 3), fruit du 1 et du 2, s’exprime au grand jour par l’entremise du 2, dans le rayonnement, la beauté, la perfection.
Retenons ces derniers mots-clé pour la suite.

Une personne dotée du nombre 6 à un poste clé pratique volontairement ou non, par défaut, l’amour de soi, soit le narcissisme ; elle est centrée sur l’amour qu’elle se porte en vue de l’accepter, de s’accepter vraiment.
C’est, du reste, son syndrome principal, peut-elle véritablement s’aimer (sans condition) ?

Une distorsion a lieu provenant de la famille, des parents qui, inconsciemment ont projeté sur elle leurs rêves inaccomplis et les interdictions associées. Ils l’aiment si seulement…, à la condition que .
Autrement dit, une forme de confusion naît du choix d’être conforme à la famille ou à soi ; ce dernier point est à l’origine de son ambivalence fréquente.
La notion de devoir apparaît alors, dans la conformité familiale alors que l’écoute de soi fortement inspirée par ailleurs (la fameuse intuition du 6) revêt les stigmates d’un égoïsme irresponsable excluant tout au passage.
S’ensuit logiquement le fameux sentiment d’obligation, de responsabilité du 6 (voire de fardeau) qui doit répondre à la demande pressante du« groupe » jusqu’à l’apprentissage réussi de la purge des croyances infantiles en faisant fi des attentes parentales au profit des siennes.
C’est d’ailleurs l’origine de son pessimisme, comment voir la vie en rose lorsqu’on sait qu’on ne répondra pas à ses propres demandes.

La famille tient donc une très grande place en tant que vecteur d’amour et par conséquent son prolongement, le groupe ; le 6 est collectif !
Il est un être social ayant besoin de tenir un rôle prépondérant, de rayonner comme un soleil ou comme tel et doué d’un caractère bien…mais alors bien trempé, voire un poil caractériel…
C’est une personne « bien » et essentielle à son environnement, tenant à être considérée comme telle.
Ce sont souvent des personnes harmonieuses, gentilles, sensuelles, généreuses, appréciant le confort, les bonnes choses, l’art et le bien-être en général. Elles se soucient de la vie des autres, parfois intrusivement mais sont des conseillères et des confesseuses hors-pair.
Leur insatiable besoin de responsabilité et leur perfectionnisme les rendent inaptes à déléguer, il faudra passer derrière les autres et se rendre indispensable.

S’écouter, se comprendre soi-même restant le point faible, la compréhension n’est pas la qualité première, l’intransigeance lui étant largement préférée ; ce qui n’empêche pas une grande capacité de rendre service.
Le 6 recherchera donc, notamment au plan affectif, des situations qui lui demanderont conciliation et souplesse.

Par ailleurs, c’est un esthète, épris de beauté sous toutes ses formes, de déco, de mode mais attention toutefois au conformisme.

Côté psychologique en résumé, le 6 est aimant, maniaque du ménage (il a peur de sa tendance diabolique à s’individualiser alors il purifie, nettoie etc…), collectif, artiste mais aussi, caractériel et intransigeant.
Professionnellement, il est à l’aise dans les métiers du social, de l’assistance, de l’accueil, du service, du soin, du local ou alors dans l’artistique, le conseil, la développement personnel et assimilé.

Au plan santé, la région du cœur (mais pas le cœur lui-même) est bien évidemment concernée principalement au niveau du dos, à force de porter les autres, des douleurs signalent le trop plein.
Chez les femmes la zone utérine relève du sénaire également.
Dans tous les cas, les expressions 6 sont hypocondriaques (narcissisme oblige), font attention aux infimes variations de leur santé pour finir par s’auto-médiquer à leur manière.

Le 6 est un cœur solaire, chaud et accueillant.

Caractérologie du 1, 2, 11, 3, 4, 22, 5, 7, 8, 9

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *