Archives de catégorie : Cycles

Chemin de vie, année personnelle, plan de vie, etc…

Petites considérations sur le chemin de vie

spirale

Avant toute chose rappelons qu’un chemin de vie est l’essence de la date de naissance et donc l’addition de toutes ses composantes ; nous obtenons alors (à notre époque) un nombre à quatre chiffres qui, lui-même sera réduit (voir article précédent).
Comme c’est un fait de mode en Numérologie, intéressons-nous au cas des « maîtres nombres » , soit les 11, 22, 33 etc…
Observons-les dans un contexte plus général, plus universel.
Le siècle dernier a produit des CV 22 et quelques très rares CV 11 ; pour récolter un 11, il fallait totaliser 1910 (résultat non réduit) en CV, ce qui correspond à 45 dates de naissances différentes dans ce siècle (vous pouvez vérifier par vous-mêmes si vous avez la patience nécessaire).
Le 20ème siècle ne comptent donc que 45 occurrences de chemin de vie 11 ; si l’on en croit les qualités du CV11, ce siècle n’était donc pas très inspiré…
A contrario, les CV 22 sont légion dans cette période qui lui induit une tendance plus bâtisseuse qu’inspiratrice.
En revanche, le 21ème , dont on dit qu’il sera spirituel ou ne sera pas, apporte son gros lot de vrais CV11 ce qui a l’avantage de nous renseigner sur sa teneur branchée.
De plus, aucun CV 22 ne verra le jour car le nombre maximal atteint pour un CV durant ce siècle sera 2099 qui donne 20/2 (la résurrection peut-être ?).
Les siècles se suivent mais ne se ressemblent pas visiblement.
Il faudra atteindre le 23ème siècle avec un maximum de 2299 (=22/4) pour en retrouver.

Quand au CV 33, c’est une perle rare !
Le nombre 6999 le permet mais ce n’est pas pour demain, enfin si…à long terme.
Pour en déceler, il faut remonter au 1er siècle de notre ère, jusqu’à l’an 31 ; 317 occurrences de CV33 durant cette période et donc pendant 7000 ans !

Notre calendrier facétieux nous donne simplement ses tendances à travers les nombres possibles et c’est là que réside son intérêt.
Notons que maître nombre ou pas, chaque siècle apporte son cortège de génies en tout genre ; ne recherchons donc pas à valoriser plus qu’il n’en faut les fameux « maîtres nombres », pas meilleurs que les autres, différents c’est tout.
Ne soyons pas esclave des modes, quelles qu’elles soient !
Rappelons pour finir que le père des nombres, celui qui les contient tous, est l’unité et qu’en soi il n’a pas d’égal.
Dans les arcanes majeurs du tarot, les 11ème et 12ème sont-ils supérieurs ?
Et que dire du 21 ?
En admettant maintenant que Jésus soit né le 25/12/00 (base du calendrier), ce qui, je vous le concède est peu probable, il aurait un CV 37 soit 1, pas même un 33…

Le chemin de vie est une aide, une valeur, un axe et non pas un trophée qui permet de dire :
J’ai un CV 22 super !

Notre chemin de vie est le nôtre et en cela, il est unique et nous octroie le meilleur pour nous-mêmes.

Share Button

Plan de vie

plan de vie

Abordons maintenant ce livre de vie que j’appelle personnellement «Plan de Vie», que l’on retrouve aussi sous le nom de tableau de vie et d’autres encore.
Chacun choisira la terminologie qui lui convient le mieux !
C’est un tableau regroupant les cycles qui jalonnent la vie du consultant et qui émane entièrement de la date de naissance, il est donc essentiel dans un thème numérologique.
Vous pouvez télécharger ce plan de vie en format PDF dans le lien ci-dessous:
Plan de vie

Voyons maintenant la calcul.
– La première ligne (blanche) est occupée par le Chemin de Vie (voir ici pour le calcul détaillé); c’est un des cycles principaux du consultant, la synthèse de sa date de naissance, l’accompagnant tout au long de sa vie.
– La seconde ligne blanche appartient aux cycles nommés «cycles» tout simplement ou encore sous-chemins de vie; ils sont au nombre de trois et chacun est représenté par un élément de la date de naissance comme le jour, mois, année de naissance (J, M, A).
Reportez-vous au tableau, jusque là, rien de plus simple.
Ces cycles couvrent en quelque sorte les périodes de l’enfance (oui elle finit tard…), de l’âge adulte propre à l’autonomie et au libre-arbitre et enfin d’un âge plus mur, plus sage (en principe…).
Etant au nombre de trois, ils définissent l’état d’esprit du consultant, son «climat», son domaine de création au sens large ainsi que ses pulsions de vie.
Concernant les âges de transition de ces cycles, voir plus bas.

– Premières lignes mauves: les défis.
Là encore, c’est très simple; les défis mineurs s’obtiennent par le différence des deux cycles adjacents (voir tableau): défi 1= J-M, défi 2= J-A et le défi majeur par la différence entre les défis mineurs.
Le défi majeur couvre toute la vie du consultant comme le chemin de vie dont c’est le pendant alors que les défis mineurs se la partagent, une moitié de vie chacun (changement vers 50 ans environ).
Les défis sont importants car ils donnent une vraie indication sur les aptitudes à développer, sur ce qu’il faut optimiser et souvent indiquent également un domaine professionnel.

– Troisième ligne blanche: les réalisations.
Ces cycles sont au nombre de quatre et, en tant que tels, ils sont contextuels, ils renseignent sur l’environnement du consultant, ce qui l’influence «extérieurement», le cadre mais aussi l’assise.
On les obtient comme suit:
R1= J+M à noter que celle-ci est particulière dans le sens où, ajoutée à l’année en cours, elle donne l’année personnelle, et, à la naissance le chemin de vie, ce qui lui confère différents noms dans la littérature numérologique.
R2= J+A . La réduction s’opère toujours après le calcul brut.
R3= R1+R2 et R4= M+A.

Calcul des âges de transition pour les réalisations (lignes violettes du bas):
L’âge entre R1 et R2 correspond à 37 – CV (chemin de vie réduit).
Pourquoi 37 allez-vous me dire ?
37= (4×9) +1 à savoir 4 (cadre) cycles d’années personnelles plus une pour le nouveau cycle.
A noter que l’âge obtenu arrive toujours dans une année personnelle 1, qui démarre donc R2.
R3 démarre 9 ans plus tard, et R4, 9 ans après R3.
Tout est résumé dans le tableau.

Calcul des âges de transition pour les cycles (ligne grise du haut):
L’âge entre C1 et C2 correspond à l’année personnelle 1 la plus proche des 28 ans.
Prenons notre exemple:
le consultant passe de R1 à R2 à 34 ans (37-3); il a 34 ans dans une AP1 (année personnelle 1), il est aussi en AP1 neuf ans avant soit à 25 ans. 25 étant plus proche de 28, retiendra notre attention.
Alors pourquoi 28 ans me direz-vous cette fois ?
Eh bien parce que 28= (3×9) + 1 soit 3 cycles d’années personnelles plus une pour le nouveau. 3 parce que ce nombre concerne les cycles et le domaine des idées, des envies…

L’âge entre C2 et C3 correspond à l’AP1 la plus proche des 57 ((3×9)+(3×9)+3 (résultat)).
Dans notre exemple, AP1 à 52 et 61 ans, 61 étant plus proche de 57 sera retenu.

Parlons pour finir des cycles universels (CU) en gris dans le tableau qui couvrent chacun 9 ans depuis le début de la vie du consultant; ils ont une influence universelle et très secondaire mais réelle.
Le 1 dure 9 ans, période de croissance pure puis le 2 dure 9 ans, apprentissage de l’altérité
puis le 3 etc…
A noter qu’il existe également des cycles universels de 7 ans propres à l’humain dont on ne tiendra pas compte pour l’exposé mais faciles à retenir.
Remarquons simplement afin de démontrer l’influence de ses deux cycles universels que le troisième cycle 7 commence à 14 ans et finit à 21 ans; le second cycle 9 commence à 9 ans pour finir à 18 ans: le croisement de ces cycles entre 14 et 18 donne l’adolescence tandis qu’entre 18 et 21, il donne la majorité, l’ouverture au monde.
Tout ceci mériterait évidemment un développement plus important, qui fera l’objet d’une autre étude…
Bref, voici le plan de vie tel qu’il devrait apparaitre au final:

plan de vie 2

Share Button

Le chemin de vie

cv

Le chemin de vie est l’essence de la date de naissance, à savoir la somme de toutes ses composantes ; c’est donc un nombre à 4 chiffres avant réduction, soulignons-le.
Exemple, une personne née le 10 septembre 1972 aura un chemin de vie ou CV :
10+9+1972= 1991 qui donne par réduction 1+9+9+1=20=2, on notera 20/2.
Le vrai CV est 1991 mais généralement on ne retiendra que le 20/2.

Certains font les calculs suivants :
1(1+0)+9+1(1+9+7+2=19=1)=11 et là ce n’est pas exact car cela correspond à une infinité de dates de naissances ; la réduction du chemin de vie doit se faire à partir de son nombre pur (1991) mais n’est en aucun cas égale à la somme des ces réductions.

A quoi ça sert un chemin de vie ?
C’est le plus grand cycle qui jalonne la vie, il indique donc une direction particulière, des qualités à mettre en avant ou à développer ; il représente une sorte d’adresse à atteindre sur le chemin à parcourir.
Si l’on compare la vie à un scénario de film, le chemin de vie correspond grossièrement au rôle que l’acteur doit incarner et son expression, le jeu d’acteur.
Il est davantage contextuel, il représente l’essence de l’apport « extérieur » (les événements, les interactions avec les autres) contrairement à l’expression qui est « intérieure ».
Les deux sont intriqués ; l’expression et donc le caractère induiront des événements tout comme les événements (le CV) induiront des changements dans la personnalité.

Par ailleurs, le CV permet de déduire certaines « faiblesses » d’un individu et certains éléments de son environnement à la naissance.
Par exemple, une personne ayant pour CV2, devra apprendre à s’ouvrir, à s’unir dans la sérénité sachant qu’elle dispose des qualités nécessaires mais que justement, elle ne les a pas révélées et qu’elle est donc critique, un peu fermée etc…
Dans ce cas de figure, l’environnement natal est marqué par une mère dont il faut arriver à se décoller.
Je ne rentre pas ici dans les détails, c’est vraiment pour l’exemple.

Il n’existe pas à proprement parler de chemin de vie karmique et si l’on adhère aux théories du karma, c’est l’ensemble d’un thème numérologique qui renseigne sur ses charges.

A noter que les AP sont des chemins de vie annuels et que donc, le CV est l’AP de naissance.

Par la suite, nous aborderons quelques considérations autres sur les chemins de vie, notamment sur la question des maîtres nombres et de leur représentativité selon les périodes soit une petite approche de Numérologie universelle.

Share Button

Thème numérologique annuel

theme annuel

Voici comment monter son thème annuel; vous trouverez ici l’exemple d’une personne née le 14/11/85.

Vous pouvez télécharger le fichier sur lequel figurent toutes les explications nécessaires, ce qui vous permettra de compléter votre documentation numérologique:
Thème annuel
Vous pouvez également aller sur la page « Documents » pour vous le procurer ainsi que les autres fichiers.

En parcourant la littérature numérologique, vous constaterez quelques différences par rapport aux données proposées; j’ai choisi de ne retenir que ce qui me semble utile, essentiel et sans fioriture.
Avec cette façon de calculer, si vous approfondissez correctement, une année n’aura plus de secret pour vous !

Share Button

Numéromètre

numéromètre

Le Numéromètre est un tableau permettant d’obtenir à partir de son année personnelle (AP), son mois personnel (MP) et ses jours personnels (JP).
Il n’est pas d’une grande utilité en soi, plutôt pour les paresseux des petits calculs mais en revanche il est conçu pour se glisser dans un agenda afin de connaître les vibrations numérologiques de périodes, de mois, de jours de rendez-vous par exemple.

Comment est-ce que ça marche cette affaire là ?
Rien de plus simple, il suffit de connaître son AP (voir ici pour ceux qui ne sauraient pas).
Vous repérez la couleur de votre année puis consultez le mois qui vous intéresse, la couleur vous donnera les vibrations recherchées.
exemple:
vous êtes en AP 4, durant le mois de mai par exemple, dans la ligne MP, le vert vous donne MP9; le 23 mai, le vert vous donne JP5.
C’est tout !
Vous pouvez télécharger ce Numéromètre dans la section Documents.

Il y en a quatre à découper sur le document.

Share Button