Archives de catégorie : Généralités

Quel calendrier pour les calculs ?

calendrier

Pour bien comprendre, il est nécessaire d’intégrer comment la numérologie « fonctionne ».

Cette dernière permet de « connaître » une personne par l’intermédiaire de son nom et de sa date de naissance qui ne sont, en dernière analyse que des outils de communication adaptés au lieu et à l’époque.

La numérologie utilise le langage symbolique des archétypes qui pré-existent dans leur essence mais varient dans leur forme, tout comme les nombres existaient avant leurs graphismes.
C’est un premier point.

En second lieu, l’homme ne dépend pas des nombres mais communique subconsciemment à travers eux ; le prénom d’un enfant par exemple, semble être choisi par les parents alors que l’âme de l’enfant leur insuffle.
Une date de naissance est un choix de l’âme, tout comme son nom et pour se faire, elle utilisera le système calendaire en vigueur pour communiquer au monde qui elle est, et ce qu’elle a à faire ici bas.

Le monde ayant opté pour un système christocentrique par défaut et ce, quel que soit l’exactitude du point zéro, l’âme pratiquera son langage.
Si demain, le référent temporel changeait, l’âme s’adapterait ; le temps n’est qu’une dimension, un repère. Les mathématiques l’expriment très bien par, justement, les changements de repère qui n’affectent jamais l’objet repéré.

Un même mot peut être exprimé dans des langues différentes sans en altérer le sens, notre calendrier, de même, est un vecteur de forme mais pas de fond.

Share Button

Aide mémoire numérologique

aide mémoire

Voici un tableau récapitulatif des nombres et de leur symbolique simplifiée par catégorie.
Vous pouvez le télécharger sur la page Documents.

J’espère qu’il vous aidera à « sentir » les nombres car, si au départ, il vaut mieux retenir leur signification, par la suite, il est préférable de les saisir comme des êtres à part entière afin de comprendre leur expression dans les différents domaines de la vie.
Ce tableau est très synthétique j’en conviens alors n’hésitez pas à poser vos questions.

Share Button

Bien débuter en Numérologie (partie 3)

Continuons notre petit tour d’horizon sur la Numérologie afin d’en pénétrer davantage les secrets et d’éviter les écueils nombreux et variés, relayés d’ailleurs par les ouvrages spécialisés…en marketing…

Quelques rappels
.
Pour apprendre la Numérologie, avant même de digérer les différents calculs, intégrez et vivez les nombres au quotidien en vous référant aux descriptions sur les années personnelles (AP), jours personnels (JP) et par déduction mois personnels (MP). Voir articles précédents.
Passez du temps sur ces vibrations, calculez les pour d’autres, comparez, ressentez, bref, vivez-les !!!
N’oubliez pas que la Numérologie est aussi un outil de développement de l’intuition alors écoutez vous au maximum.
Voir trop tôt l’ensemble des calculs, vous noierait dans un tourbillon de nombres et de lettres sans que vous n’ayez le temps nécessaire pour l’imprégnation de leurs significations respectives.

Pour ceux et ceusses qui ont déjà bien avancé
, restez tout de même dans les calculs basiques et fondamentaux sans recourir aux multiples « essences », défis mineurs et autres péripéties calculatoires dérivées qui ne servent en fait qu’à masquer (chez leurs auteurs) le manque de compréhension des nombres.

Ne perdez pas de temps non plus inutilement sur les maîtres nombres sauf exception (voir article précédent).
Oubliez les nombres karmiques qui n’ont aucun fondement, comme si, en astrologie, on déclarait qu’un signe puisse l’être, privant son natif d’un sort heureux…
Les difficultés de la vie, aussi dures soient-elles, s’expliquent par l’interaction dysharmonieuse des nombres dans des configurations de thème bien spécifiques alors ne cherchez pas du karmique partout, ni même dans les nombres manquants de l’inclusion.

Il faut savoir que la base commune et tronquée des enseignements numérologiques contemporains vient quasiment d’une seule source principale à savoir Kevin Quinn Avery (et quelques autres rares auteurs américains) ; depuis, la plupart des auteurs le plagient, le réécrivent avec plus ou moins de succès, apportant ça et là leur touche personnelle mais au global, cette pédagogie stagne, tout du moins dans les livres.
Les véritables sources d’évolution numérologique  sont ailleurs, notamment dans la compréhension de l’origine des calculs, des nombres, de la migration transculturelle des lettres, de la science des nombres etc…, ce qui permet au final d’infirmer ou de confirmer certaines techniques, d’en découvrir d’autres, d’élargir le champ de son application ; l’expérience et l’intuition font le reste.

Bien débuter partie 1, Bien débuter partie 2

Share Button

Bien débuter en Numérologie (partie 2)

Voici quelques conseils ça et là pour votre étude et découverte de la Numérologie.

A propos des nombres karmiques:

Dans la plupart des livres, il est fait mention de nombres dits « karmiques », les 13, 14, 16 et 19 par exemple qu’il vaut mieux éviter d’avoir comme jour de naissance, chemin de vie ou encore expression car ils sont annonciateurs de souffrances importantes dans la vie du sujet; ils seraient vecteurs de leçons particulières compensatrices d’une vie antérieure pas gentilles du tout.
Tout ceci est évidemment faux et heureusement; imaginez celui ou celle qui est né un 16, vous lui dites quoi ?
« désolé, pas de bol pour toi, tu vas en baver… »
Certains vont m’opposer:
« j’ai connu quelqu’un, né un 16, il a une vie atroce ! »
Et alors, que fait-on de ceux nés un 12, un 21 (nombre à priori très prisé) et qui pourtant ont d’énormes problèmes.
Non ! Si l’on s’en réfère au karmique, l’ensemble d’un thème numérologique est porteur de la « charge karmique » positive comme négative, elle ne tient pas dans tel ou tel nombre.
De la même façon, concernant l’inclusion, trop souvent un nombre manquant est considéré comme karmique et si de plus ce nombre est celui de l’expression ou du chemin de vie alors même punition. Là encore, c’est faux !
Le fait que cela soit marqué dans les livres et que les auteurs se plagient entre eux n’est pas forcément une source de vérité; l’expérience, quant à elle, montre véritablement
le chemin. Un nombre manquant signifie quelque chose oui, c’est sur, tout comme un « non-manquant », il définit un potentiel particulier pour le sujet et sera donc un indicateur, une source d’information pour les penchants du même sujet. Il montrera bien sur des faiblesses, tout comme n’importe quel nombre aura les siennes.
J’ai eu l’occasion de faire des études numérologiques poussées auprès de patients d’hôpitaux généraux et psychiâtriques pour m’en convaincre.
Il suffit de monter leur thème pour découvrir des inclusions tout à fait banales, égales à celles des gens en bonne santé. Ne pas oublier que c’est l’ensemble d’un thème qu’il faut prendre en compte.
A contrario, chez des gens bien équilibrés et bien insérés socialement, j’ai pu constater des inclusions avec le 1 ou le 5 comme nombre manquant sans que ce soient des atrophiés du bulbe ou des psychopathes…
Il ne faut pas sectoriser une étude mais la rendre globale, holistique, unitaire.

A propos des maîtres nombres:

Rien n’échappe à la mode, pas même la Numérologie, notamment avec les maîtres nombres!
Chacun veut les siens, c’est tellement valorisant de pouvoir dire aux connaisseurs j’ai des 11 ou des 22, ce qui, en dernière analyse signifie, je me la pète discrètement mais je suis un génie intuitif voire un visionnaire, tu te rends compte j’ai des dons…
Pour rappel, les maîtres nombres sont les nombres symétriques comme les 11, 22, 33, 44…ce qui leur confère des propriétés particulières réelles comme tout nombre d’ailleurs, c’est un premier point.
Deuxième point, le calcul; chacun espérant en découvrir dans son thème pour finalement se déclarer vainqueur d’une loterie, s’arrange pour en produire !
Naître un 11 ou un 22 est indiscutable, ces nombres peuvent être considérés comme tels sans toutefois oublier qu’ils ne sont spéciaux que dans certains cas.
Concernant les autres calculs, CV ou expression par exemple, je ne vais pas le détailler ici, sachez simplement que pour obtenir un maître nombre, il ne faut pas bricoler:
ex: une personne née le 10/1/1962 aura un chemin de vie 1973 = 1+ 9+ 7+3 = 20/2 et non pas 1 (10) + 1 + 9 (1962) = 11/2.
Le vrai chemin de vie est l’essence de la date de naissance et donc la somme de toutes ses composantes entières.

Regardez autour de vous, des CV 22 sont légion et pourtant, rien de spécial à signaler.
Les nombres catalyseur de force et de réalisation sont en réalité le 1 et le 5 et parfois le 3 mais c’est un autre débat.

Bien débuter partie 1, Bien débuter partie 3

Share Button

Bien débuter en Numérologie (partie 1)

Nombreux sont ceux qui souhaitent apprendre cette discipline pour ne pas dire cette science au risque de faire bondir certains…
La Numérologie est en effet prometteuse pour qui veut comprendre qui il est, les autres, les cycles qui jalonnent la vie etc …
Dans un but strictement prédictif, passez votre chemin, la prospective est tout au plus permise ; la Numérologie est un outil d’évolution respectant et favorisant le libre arbitre de chacun et en aucun cas ne devra délivrer de destin tout tracé, arrêté avec comme promesse, amour, argent et célébrité.
Quoi qu’il en soit, pour l’étudier, la première étape consiste en l’achat d’un livre d’initiation parmi l’offre pléthorique proposée.
Alors voilà, comment démêler l’écheveau sachant qu’il y a en outre plusieurs écoles  ?
Les conseils que je vais donner n’engagent évidemment que moi qui pratique une des Numérologies les plus répandues que j’ai pu éprouver sans ménagement au fil du temps.

Il existe donc deux tendances principales, celle qui utilise le prénom usuel pour le calcul de l’expression et son pendant qui prend en compte l’ensemble des prénoms de l’état civil.
C’est sur cette dernière que mon choix s’est porté car à mon sens plus complète, cohérente et surtout plus efficace.
Choisissez donc un livre privilégiant cette approche ; pour s’en assurer, allez au chapitre calcul de l’expression et si l’ensemble des prénoms est utilisé, c’est tout bon !

Ensuite, avant d’apprendre la totalité des calculs d’un thème dont certains frisent la déraison voire l’ambition créative des auteurs, concentrez-vous simplement sur l’intégration des neuf premiers nombres en calculant les années personnelles de vos proches et en analysant, comparant, affinant jusqu’à percevoir et ressentir clairement la vibration numérologique.
Votre meilleur cobaye est vous-même, alors faites un examen attentif de ce qui vous arrive chaque jour et comparez avec la vibration du jour personnel, faites de même avec le mois et l’année et ça va rentrer tout seul, ça va infuser !
Quand vous commencerez à bien sentir les nombres, passez aux calculs de l’expression et analysez à nouveau votre entourage.
Ne soyez pas pressés surtout.

Une autre notion importante : être honnête avec autrui et soi-même.
Des résultats probants et indiscutables vous montrerons que vous êtes sur la bonne voie, ne vous contentez pas d’un flou artistique, globalisant adaptable à chaque personne avec lieux communs.
Sachez désapprendre ; les livrent apportent aussi leur cortège d’inepties que malheureusement vous intégrez quand vous apprenez la Numérologie. Il faut savoir s’en défaire.
J’ai personnellement étudié auprès d’un numérologue d’une certaine tendance puis ai passé des diplômes reconnaissant la qualité de mes interprétations mais quand je me suis réellement confronté à l’expérience de la consultation, quelques échecs bien sentis m’ont obligé à revoir les bases de mon apprentissage.

Ne vous faites pas de cadeau mais prenez du plaisir à découvrir les finesses et les subtilités de cette magnifique discipline qu’est la Numérologie.

Bien débuter partie 2, Bien débuter partie 3

Share Button