Inclusion case 2

inclusion

Rappel :

Le but ici n’est pas tant de tout expliquer mais plutôt de donner suffisamment d’éléments afin que vous sentiez l’inclusion et effectuiez vos propres recherches et conclusions sur cet aspect majeur, cette clé d’un thème numérologique.

La description des différentes cases est présentée de façon schématique, concise, donnant la priorité à des mots-clé comme autant de supports de perception.

Case 2

1 en 2

Intériorisation, réflexion, écoute, relation à l’autre, assistance, vécu du corps, pôle féminin :

Pression intérieure (stress), intériorisation et écoute dans l’action ou une franche dynamique, ne peut pas rester sans rien faire, préfère la relation à l’homme (sans connotation particulière), valorisation de l’esprit critique et de concurrence, lâcher-prise difficile, corps sous tension, apprécie le spontané et le direct, vivacité du ressenti.

Le 1 est dans la case 2, forte énergie pour l’écoute, l’aide laissant une grande place aux émotions ; cherche à se distinguer par ces qualités.

La mère :

Le 1 symbolisant le père (ou un homme), il y a confusion des genres (sans connotation) ou de la droite et la gauche, possibilité de relation conflictuelle à la mère ou mère intrusive (voir CV entre autres) ; mère autoritaire ne renvoyant pas le féminin ou femme ultra-active mais cela n’empêche pas nécessaire l’intégration maternelle.

A corriger :

Rivalité, manque de fluidité dans les relations, corps à valoriser et à soigner davantage ; besoin de sensations fortes pour s’ouvrir , aime (sans en avoir conscience) se faire bousculer pour accepter l’ouverture.

Domaines favorisant l’intégration du 2 :

L’homme, le feu, l’énergie, le matin, le début, l’esprit d’entreprise, l’innovation, le recto, la verticalité etc.

2 en 2

Intériorisation, réflexion, écoute, relation à l’autre, assistance, vécu du corps, pôle féminin :

forte sensibilité, grande qualité d’écoute, s’intéresse à tout ce qui touche le corps, les émotions, l’intériorité, la lecture ; besoin de se reposer régulier, de se laisser-aller (au sens positif surtout).

Ces aspects sont corrélés à la qualité de la relation maternelle (voir description de la mère).

Le 2 est dans la case 2, à priori il est à sa place donc potentiellement, il est parfait, il favorise grandement les qualités du 2 mais peut aussi doubler les « défauts »

La mère :

Le 2 étant adhésif (il épouse), il y a fusion avec la mère ; selon la façon dont le sujet perçoit sa mère, il la copie au détriment parfois de sa différenciation. Dès lors, les qualités intrinsèques du 2 peuvent être amoindries pour certaines (voir CV pour confirmer ou infirmer). Le 2 souffre souvent du complexe d’abandon, probabilité de mère abandonnique donc. Le 2 peut également parler d’une autre femme qui joue ou a joué un rôle dans l’éducation.

A corriger :

Sensiblerie, esprit retors, rêverie excessive, passivité, abandon, indécision, doute et manque de différenciation.

Domaines favorisant l’intégration du 2 :

La femme ou le féminin, la psychologie et toutes les disciplines de l’intériorisation, l’après, la gestation, l’eau, le sommeil et tout ce qui est « autre » (verso, ombre, nuit, négatif (photo par exemple) etc.)

3 en 2

Intériorisation, réflexion, écoute, relation à l’autre, assistance, vécu du corps, pôle féminin :

Exubérance des émotions (timidité au départ), imagination débordante, ingénuité, côté enfant, aime s’entourer de la jeunesse (sans connotation) et des enfants, introspection difficile, tactile, agité, loquacité, extraversion.

Le 3 est dans la case 2, les facultés d’expression, d’apprentissage, et de création se positionnent autour du féminin et de tous ses domaines symboliques (eau, corps, altérite etc.)

La mère :

Le 3 représente une tierce personne comme un membre de la fratrie par exemple ou un oncle, une tante ; responsabilité précoce dans l’éducation de la fratrie ou l’inverse, à déterminer avec le CV.

La mère pourrait être une femme-enfant, centrée sur elle-même, n’ayant pas l’énergie nécessaire pour son enfant (le sujet) d’où un besoin très fort de reconnaissance maternelle.

Éventuellement, mère artiste mais dans tous les cas de figure, mère peu disponible dans les faits ; rapport à la mère « copain-copine » ou frère-sœur.

A corriger :

hystérie, bavardage, tendance à « l’exhibitionnisme » (des émotions), immaturité, versatilité et reconnaissance trop attendue.

Domaines favorisant l’intégration du 3 :

L’art, la jeunesse et les enfants, les petits objets, les jeux et divertissements, les déplacements, les langues etc…

4 en 2

Intériorisation, réflexion, écoute, relation à l’autre, assistance, vécu du corps, pôle féminin :

Forte intériorisation et concentration, très grande pudeur et réserve sur les émotions et sentiments ; besoin de sécurité pour s’ouvrir ou se livrer, besoin d’avoir confiance ; obsessionnalité, sens du détail, rigueur. L’ouverture est « manuelle », elle nécessite un contrôle « ouvert ou fermé », tout est sérieux au niveau intérieur ; réassurance de l’autre (ou soi-même) constante ; cadre sécurisant obligatoire et notion de devoir excessive.

Le 4 est dans la case 2, la sécurité, la situation (globale et sociale) sont liées à l’écoute, au senti mais avec une certaine lenteur pour vérification.

La mère :

Mère « traditionnelle » se vivant comme un exemple, une référence mais probablement culpabilisante et insécure ; il s’en suit une fragilité du sujet qui se ferme et se protège, ce qui entraîne souvent des blocages émotionnels mais aussi des qualités de protecteur compréhensif.

Néanmoins, la mère apparaît comme le point central de sécurité et plus tard, le couple ou les relations fortes.

A corriger :

Rigidité, blocages émotionnels à dépasser (tout doucement), alternance entre souplesse et entêtement, insécurité, méfiance, sentiment d’enfermement (claustrophobie).

Domaines favorisant l’intégration du 2 :

Le foyer, les structures quelles qu’elles soient, les outils, les protections, les nombres, le vrai, l’authentique, la mémoire, le rôle, l’exemplaire, le sol.

5 en 2

Intériorisation, réflexion, écoute, relation à l’autre, assistance, vécu du corps, pôle féminin :

Confusion entre le senti et les sensations, besoin de sensations fortes, les sens sont au premier plan ;

peu d’introversion, tendance à exprimer directement le ressenti, esprit critique très développé ;

demande de l’expertise scientifique pour la validation des émotions, confusion interne et manque de retenue ; ouverture au channeling mais à contrôler ; nécessité d’une tension, refuse les obstacles à l’ouverture (en apparence).

Le 5 est dans la case 2, le besoin de communication, de se relier,le scientifique évolue dans le domaine féminin, le corps, le ou les ouvertures, le couple, les associations ; l’énergie est paradoxalement dans le laisser-faire.

La mère :

Là où il y a du 5 , il y a besoin de communication (ce n’est pas nouveau) donc faible communication avec la mère, absente ou peu disponible ; mère également séductrice voire équivoque confusionnant les rapports filiaux (à voir avec le reste du thème) ; mère dynamique, instable (ou se vit comme telle), insaisissable.

A corriger :

Manque de retenue, côté expérimentateur et laxiste en même temps, instabilité, agitation intérieure, lascivité, manque d’introspection et agressivité.

Domaines favorisant l’intégration du 2 :

L’énergie (liquide notamment), les sens (ou l’essence), l’énergétique, la médiation, la critique (littéraire par exemple), la communication au service du féminin etc.

6 en 2

Intériorisation, réflexion, écoute, relation à l’autre, assistance, vécu du corps, pôle féminin :

Féminité valorisée extérieurement, esthétisme, goût pour le domestique, le confort et la déco, le service ; ambivalence, ouverture au social, grande sensibilité, voyance, capacité de soin.

Le 6 est dans la case 2, le besoin de rayonner en tant qu’être social concerne le féminin et toute sa symbolique, gestion de groupes de femmes, de couples, des émotions etc.

peut aussi être effacé ou conformiste.

La mère :

Mère « supérieure » brillant de tout son éclat, irremplaçable et parfaite (théoriquement) ; le sujet peut donc l’idéaliser mais fait les frais des exigences, des plaintes de tout porter etc.

Il doit apprendre à s’aimer davantage pour lui-même en dehors de toute condition maternelle, c’est là son plus gros défi, un sens des obligations acharné.

A corriger :

conformisme, pépère, intransigeance, hypocondriaque, maniaque, manque d’ambition personnelle, ambivalence, narcissisme caché.

Domaines favorisant l’intégration du 2 :

L’art, l’esthétisme, la déco, le commerce de proximité, le service, le conseil, le soin, la gestion.

0 en 2

Ce n’est pas karmique !!!

Le 0 indique un fort potentiel dans le 2 dynamisé et éclairé par le chemin de vie. En cas de fragilité, l’équilibre se fait par la case 8.

Les 7, 8 et 9 en 2 ne sont pas traités en raison de leur quasi-inexistence, la case 2 a une faible amplitude.

logoNumcentrale

Inclusion cases 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de « Inclusion case 2 »

  1. Nadine

    Bonjour Christian,
    merci encore pour tous ces éléments instructifs !
    Une question : si la case 2 à valeur 0, aucune lettre de valeur2, qu’est ce à dire à votre avis ? Le 2 est « parti » dans la case 4 mais voilà qu’il correspond également à l’expression 11/2. Donc il doit avoir une sacrée importance, me dis-je !
    Une histoire de « devoir » et de « montrer une façade ?
    J’attends avec impatience votre interprétation.
    Bien cordialement
    Nadine

    1. C. Christian Auteur de l’article

      Bonjour Nadine,

      Le 0 en case 2 sera traité prochainement.
      Si l’expression 11/2 est dans le 4, cela signifie entre autre, que votre savoir, votre intuition, votre côté guide se place dans la sécurité, la réassurance des autres et que donc, votre besoin de sécurité est fort.
      cela peut s’approfondir davantage fonction des autres aspects du thème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *