Loi d’identification suite

Cet article complète l’article précédent (Loi d’identification) suite à la question suivante de Dominique reçue en commentaire:

« …j’ai encore du mal à comprendre toutes les subtilités des nombres quand il s’agit de les interpréter en les associant entre eux dans l’étude d’un thème CV 2 (11/2) E/ 3 j’ai 2 en case 1 ; 3 en case 2, et 1 en case 3 si j’ai bien saisi si je suis en « paix » avec l’amour ressenti pour mes parents je devrais développer les qualités du 2 et (ou) du 3 et inversement les défauts de ces mêmes nombres ? ou parlez vous des qualités et défauts avérés des parents en question ? quant à la comparaison d’une expression 3 avec le 2 de la case 1 et le CV 2 avec le 3 de la case 2 je retrouve les mêmes éléments ? »

La réponse à cette question exigeait l’approfondissement que voici.

identification parentale

Etre en paix avec ses parents, soit leur avoir pardonné (ou s’être pardonné) et ressentir librement l’amour que l’on éprouve pour eux est un facteur général de sérénité pour tous les êtres humains en leur permettant de disposer des énergies associées.

Le fait de regarder les aspects des cases 1 et 2 de l’inclusion permet de voir s’il y a d’éventuels problèmes d’intégration des parents. Par exemple dans cas de Dominique, 2 dans la case 1 n’est pas « théoriquement » à sa place ; la case de l’énergie, du père, du feu, remplie par le 2 donc, quelque part avec de l’eau, renvoie nécessairement à un petit souci d’intégration du père.

Plusieurs cas de figure à voir avec le reste du thème :

  • 2 représente la mère (ou une femme, une sœur) qui a été prépondérante dans l’éducation en lieu et place du père.
  • Le 2 représente également un père « féminin » travaillant par exemple avec l’eau, la mer et non pas purement actif (1) mais très réactif(2) donc critique voire dur et globalement peu présent.
  • Le 3 dans la case 2 nous indique une mère peu maternelle, une femme enfant quelque part qui « compte » sur ses enfants pour maintenir son équilibre.
  • Le 3 indique par ailleurs le frère ou la sœur ; il est dans le 2 ce qui indique l’implication d’un tiers dans l’éducation, frère, sœur, tante etc.
  • Le CV 2 ou 11 indique un rapport à la mère trop proche d’où une réaction de dégagement à celle-ci donc intégration à travailler dans le temps. Le fait du 3 en case 2 indique également que le CV agira dans le domaine du 3, les enfants ou les arts (c’est un raccourci j’en conviens!).
  • L’expression 3 nous confirme le rôle dans l’enfance des frères et sœurs (voire les collatéraux) et là encore, le 3 en case 2 nous précise l’aspect maternel (ou très féminin) à travers cette expression.

En résumé et compte-tenu des paramètres portés à ma connaissance, les difficultés d’intégration parentale renseignées par les cases 1 et 2 nous apprennent que l’expression 3 est en quête d’une reconnaissance très active (1 en case 3), souhaite briller. L’acceptation du père procure (ou procurerait) ainsi une forte créativité, de la joie et des perspectives de communication intéressantes.

Les cases 1 et 2 avec CV 2 ou 11 montre un CV plus dynamique, un 2 qui ne compte que sur lui donc plus indépendant (le 2 est dans la case 1) ; le sujet a appris à compter sur lui-même.

L’acceptation de la mère permet (ou permettrait) une plus grande souplesse, de se relâcher davantage, d’être peut-être moins speed et surtout d’harmoniser les relations au sein du couple.

Voilà « en gros » ce que l’on peut analyser dans ce cas de figure sans avoir le thème sous les yeux. On peut évidemment aller plus loin mais dans le cadre d’une étude complète avec le thème entier. Ce n’est d’ailleurs pas une étude sur l’inclusion, nous avons envisagé les cases du point de vue de l’identification; les cases 1 et 2 ont bien évidemment d’autres propriétés positives à mettre en lumière comme une énergie de partage (case 1) et un sens du jeu (case  2) pour citer quelques exemples.

C’est vrai qu’il est difficile de combiner les nombres entre eux aussi j’espère que cet exemple vous éclairera et vous familiarisera davantage avec l’art d’accommoder les nombres.

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

6 réflexions au sujet de « Loi d’identification suite »

  1. Anne-Cécile

    Bonjour Christian, merci pour toutes ces explications sur la loi de l’identification. Votre explication et l’exemple sont clairs et précis. Cependant, j’ai de la difficulté à interpréter selon la valeur des nombres s’ils ne sont pas 1 (le père), 2 (la mère), 3 (l’enfant) dans les 3 premières cases de l’inclusion. J’ai 4 en case 1, 0 en case 2 et 7 en case 3, une expression 3 (avec un seul prénom) ou 1 (avec tous), et un CV 5. Je n’arrive pas à faire le lien entre tous. Au début de mon apprentissage en numérologie, j’étudiais le thème qu’avec le prénom usuel. Alors souvent nous nous retrouvions avec du 1, 2 ou 3 dans les cases. Pour l’identification, c’était plus simple. Comment interpréter avec les autres valeurs ? Faut-il prendre tous les prénoms? Si vous pouvez m’éclairer, j’en serai ravie. Je n’arrive pas à voir clair. Merci Christian.

    1. C. Christian Auteur de l’article

      Bonjour,

      Je vais vous répondre sommairement car je ne peux pas satisfaire toutes les demandes.
      Cela donnera, j’espère un exemple des pistes à explorer. Comprendre ces questions relève de cours suivis et approfondis.

      Oui il faut à mon sens utiliser tous les prénoms, avec un seul prénom, votre expression dépeint simplement votre « apparence sociale », votre image publique en quelque sorte.

      Donc vous avez une expression 1 et un CV 5, ça pulse !
      Néanmoins le 4 en case 1 indique que l’énergie du 1 est freinée, qu’elle demande du temps pour s’exprimer et que votre sécurité (ou votre travail) doit nécessairement être basée sur vous-même, à savoir vos compétences propres. L’énergie spontanée n’est possible qu’après « échauffement ».

      Les rapports avec le père apparaissent « limités » au fonctionnel, ce qui n’empêche pas l’amour mais ne vous valorise pas et laisse une empreinte forte de culpabilité.
      La case 2 n’est pas karmique comme certains pourraient le dire mais renferme un potentiel réalisateur qui vous est demandé dans votre vie ; la féminité au sens général (voire symbolique du 2) est donc un moteur de réussite et d’épanouissement mais aussi d’enseignements.
      Cette case indique une relation particulière à la mère qu’il m’est impossible de décrire davantage sans les autres éléments du thème si ce n’est que couplée au CV, elle informe d’un fort manque de communication maternel.

      Le 7 en 3 indique quant à lui, un bon rapport aux symboles et à l’écriture, qui conjoint à la case 2, vous procure un esprit critique fort que vous utilisez et transmettez.
      Le rapport aux frères et sœur est distant mais là encore il me manque des paramètre pour affiner.

      Voilà synthétiquement une interprétation de ces éléments sans tenir compte du reste, je le rappelle.

      Bien à vous.

  2. eve

    Bonjour
    j’ai un problème pour faire mes calculs car depuis toujours j’orthographie mon prénom evelyne avec un Y et c’est le prénom auquel je m’identifie (école, lycée, travail etc…) mais ce n’est que vers l’âge de 40 ans que j’ai découvert que dans le livret de famille de mes parents mon prénom était orthographié eveline. Lequel dois-je prendre en compte?
    en vous remerciant.

    1. C. Christian Auteur de l’article

      Parfois le changement tant attendu se manifeste d’une bien curieuse façon !
      Je pense que vous devriez étudié votre thème avec Eveline; de toute façon avec le logiciel ce n’est pas un problème.
      Vous allez sûrement découvrir de nouvelles facettes de vous-même. 😉

      1. eve

        merci pour votre réponse. Je vais me pencher donc sur ces nouvelles façettes et partir à la découverte. Il n’est jamais trop tard pour apprendre et comprendre…

  3. Mme Marquet Dominique

    bonjour Christian,

    Je tiens à vous remercier pour votre réponse . c’était la première fois que j’osais envoyer un email suite à un article . je vous remercie de m’avoir répondu aussi longuement et de façon aussi pertinente . en effet, j’y ai trouvé des éclairages que je n’avais pas vu ou su interpréter / j’ai effectivement eu une grand- mère qui a été mon pilier (2 en case 1)/ de mon père j’ai surtout intégré le doute, l’indécision face aux choix /en ce qui concerne ma mère c’est aussi tout à fait juste/ vous me dites que le CV agira dans le domaine des enfants ou des arts en effet outre les 3 miens je travaille avec les enfants puisque je suis auxiliaire de vie scolaire auprès d’un autiste . le 3 étant aussi mon défit majeur dans mon thème je comprend là encore que je suis amenée à inventer de nouvelles manières de communiquer, de m’exprimer et d’entrer en relation avec autrui / le côté maternel et féminin est aussi un pôle que j’ai à travaillé
    Merci donc encore pour votre blog/ la numérologie offre vraiment des pistes de connaissances de soi et d’évolution que je ne soupçonnais pas quand j’ai débuté ma formation

    cordialement

    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *