Plan de vie

plan de vie

Abordons maintenant ce livre de vie que j’appelle personnellement «Plan de Vie», que l’on retrouve aussi sous le nom de tableau de vie et d’autres encore.
Chacun choisira la terminologie qui lui convient le mieux !
C’est un tableau regroupant les cycles qui jalonnent la vie du consultant et qui émane entièrement de la date de naissance, il est donc essentiel dans un thème numérologique.
Vous pouvez télécharger ce plan de vie en format PDF dans le lien ci-dessous:
Plan de vie

Voyons maintenant la calcul.
– La première ligne (blanche) est occupée par le Chemin de Vie (voir ici pour le calcul détaillé); c’est un des cycles principaux du consultant, la synthèse de sa date de naissance, l’accompagnant tout au long de sa vie.
– La seconde ligne blanche appartient aux cycles nommés «cycles» tout simplement ou encore sous-chemins de vie; ils sont au nombre de trois et chacun est représenté par un élément de la date de naissance comme le jour, mois, année de naissance (J, M, A).
Reportez-vous au tableau, jusque là, rien de plus simple.
Ces cycles couvrent en quelque sorte les périodes de l’enfance (oui elle finit tard…), de l’âge adulte propre à l’autonomie et au libre-arbitre et enfin d’un âge plus mur, plus sage (en principe…).
Etant au nombre de trois, ils définissent l’état d’esprit du consultant, son «climat», son domaine de création au sens large ainsi que ses pulsions de vie.
Concernant les âges de transition de ces cycles, voir plus bas.

– Premières lignes mauves: les défis.
Là encore, c’est très simple; les défis mineurs s’obtiennent par le différence des deux cycles adjacents (voir tableau): défi 1= J-M, défi 2= J-A et le défi majeur par la différence entre les défis mineurs.
Le défi majeur couvre toute la vie du consultant comme le chemin de vie dont c’est le pendant alors que les défis mineurs se la partagent, une moitié de vie chacun (changement vers 50 ans environ).
Les défis sont importants car ils donnent une vraie indication sur les aptitudes à développer, sur ce qu’il faut optimiser et souvent indiquent également un domaine professionnel.

– Troisième ligne blanche: les réalisations.
Ces cycles sont au nombre de quatre et, en tant que tels, ils sont contextuels, ils renseignent sur l’environnement du consultant, ce qui l’influence «extérieurement», le cadre mais aussi l’assise.
On les obtient comme suit:
R1= J+M à noter que celle-ci est particulière dans le sens où, ajoutée à l’année en cours, elle donne l’année personnelle, et, à la naissance le chemin de vie, ce qui lui confère différents noms dans la littérature numérologique.
R2= J+A . La réduction s’opère toujours après le calcul brut.
R3= R1+R2 et R4= M+A.

Calcul des âges de transition pour les réalisations (lignes violettes du bas):
L’âge entre R1 et R2 correspond à 37 – CV (chemin de vie réduit).
Pourquoi 37 allez-vous me dire ?
37= (4×9) +1 à savoir 4 (cadre) cycles d’années personnelles plus une pour le nouveau cycle.
A noter que l’âge obtenu arrive toujours dans une année personnelle 1, qui démarre donc R2.
R3 démarre 9 ans plus tard, et R4, 9 ans après R3.
Tout est résumé dans le tableau.

Calcul des âges de transition pour les cycles (ligne grise du haut):
L’âge entre C1 et C2 correspond à l’année personnelle 1 la plus proche des 28 ans.
Prenons notre exemple:
le consultant passe de R1 à R2 à 34 ans (37-3); il a 34 ans dans une AP1 (année personnelle 1), il est aussi en AP1 neuf ans avant soit à 25 ans. 25 étant plus proche de 28, retiendra notre attention.
Alors pourquoi 28 ans me direz-vous cette fois ?
Eh bien parce que 28= (3×9) + 1 soit 3 cycles d’années personnelles plus une pour le nouveau. 3 parce que ce nombre concerne les cycles et le domaine des idées, des envies…

L’âge entre C2 et C3 correspond à l’AP1 la plus proche des 57 ((3×9)+(3×9)+3 (résultat)).
Dans notre exemple, AP1 à 52 et 61 ans, 61 étant plus proche de 57 sera retenu.

Parlons pour finir des cycles universels (CU) en gris dans le tableau qui couvrent chacun 9 ans depuis le début de la vie du consultant; ils ont une influence universelle et très secondaire mais réelle.
Le 1 dure 9 ans, période de croissance pure puis le 2 dure 9 ans, apprentissage de l’altérité
puis le 3 etc…
A noter qu’il existe également des cycles universels de 7 ans propres à l’humain dont on ne tiendra pas compte pour l’exposé mais faciles à retenir.
Remarquons simplement afin de démontrer l’influence de ses deux cycles universels que le troisième cycle 7 commence à 14 ans et finit à 21 ans; le second cycle 9 commence à 9 ans pour finir à 18 ans: le croisement de ces cycles entre 14 et 18 donne l’adolescence tandis qu’entre 18 et 21, il donne la majorité, l’ouverture au monde.
Tout ceci mériterait évidemment un développement plus important, qui fera l’objet d’une autre étude…
Bref, voici le plan de vie tel qu’il devrait apparaitre au final:

plan de vie 2

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

16 réflexions au sujet de « Plan de vie »

  1. Thibaut

    Bonjour Christian.

    J’ai une question : dans le calcul quand on fait défis mineur 1 – défis mineur 2. si ça fait 4-5= 0 ou -1 qu’on prend comme un 1 ?

    Merci !

  2. ISNARD ODILE

    Bonjour Christian, une défi majeur égal à zéro signifie-t-il bien qu’il n’y en a pas? ( La Palice n’aurait pas dit mieux..) Cordialement Odile

  3. Giselle

    Pas vraiment d’accord avec vous, pour moi cela veut dire que la personne peut être confrontée à tous les défis soit dans l’année en cours, soit dans dans sa vie. voici pour moi:
    et un defi 5-5 est égal à 0 pas à 5 pour moi.
    Le défi 0
    Vous avez deux possibilités :
    -Soit vous êtes une vieille âme et vous avez déjà rencontré les défis dans des vies antérieures.
    – Soit vous avez tout à apprendre et c’est le plus difficile des défis avec un blocage général dans votre existence.
    Le défi 0 en premier défi indique un self made man.

    1. C. Christian Auteur de l’article

      Quand une personne possède deux défis mineurs 5, un pour la première moitié de sa vie puis un autre pour l’autre moitié, elle a donc un défi 5 toute sa vie.
      Un défi est une source d’information qui permet d’affiner un thème sur un ou des domaines dans lesquels la personne poursuivra ses efforts; c’est également un moyen d’apprécier « l’intensité » du chemin de vie. Un défi a lui tout seul ne peut pas renseigner sur les blocages éventuels, un thème est global, il faut évidemment tenir compte de l’inclusion et des paramètres de l’expression.

  4. Jomard

    Bonjour Christian je suis né le 28/01/1999 touts mes défis valent 0 pouvez-vous m’indiquer ce que cela veut dire 🙂

    1. C. Christian Auteur de l’article

      On obtient un zéro quand on soustrait deux nombres identiques; le défi 0 n’existe pas, le défi véritable est le nombre
      que vous avez soustrait à lui-même. Par exemple, un cycle 1 suivi d’un autre 1 demande nécessairement d’utiliser l’énergie du 1 à bon escient, donc défi 1.

  5. Marie Creton

    Bonjour

    J ai calculé mes défis
    J ai un défis 1 mineur et le 2me mineur est un défi 2 et un défis majeur 1
    Comment dois je interpréter cela?

    Merci
    Marie

    1. C. Christian Auteur de l’article

      Pour interpréter un défi, il faut le considérer une probable nécessité d’augmenter les qualités du nombre et inversement diminuer ses faiblesses; dans votre cas (défi 1 par exemple), il faut oser davantage, prendre des initiatives, s’engager et à contrario, diminuer l’agressivité à l’encontre de l’extérieur.

  6. ISNARD ODILE

    bonjour Christian, et pour le 2 , en deux mots, jeu de mots…
    j’ai le 2 en défi mineur et majeur, bref je baigne dans le 2, et je pense comprendre de plus en plus pourquoi…passionnant la vie!
    merci à toi pour tes réponses ta disponibilité ton expertise
    amitiés Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *