Archives par étiquette : cle

Clé d’interprétation inclusion 2

cle interpretation

Intéressons-nous maintenant à la diagonale 1, 5, 9 de l’inclusion classique.

Cette diagonale est celle de l’évolution du sujet.

– Le nombre 1 étant le point de départ de la numération, la case 1 décrit l’énergie du commencement en toute chose, de l’enfance, du démarrage…

Le nombre de la case 1 couvre donc la période du premier cycle du plan de vie (mois de naissance), cycle dit « formatif ».

– Le nombre 5 étant le LIEN entre l’avant et l’après, le tournant, l’expansion, le milieu, la case 5 décrit l’énergie du développement, du pivot après le démarrage et avant toute conclusion. Le nombre contenu dans la case 5 couvre ainsi la période du second cycle du plan de vie (jour de naissance), cycle dit « productif ».

– Le nombre 9 figurant le terme, l’échéance, l’arrivée, l’accouchement, la case 9 décrit l’énergie de l’achèvement, de « comment on termine » toute chose. Le nombre contenu dans la case 9 couvre alors la période du dernier cycle du plan de vie (année de naissance), cycle appelé « la moisson ».

Cette diagonale de l’évolution se superpose donc parfaitement aux trois cycles du plan de vie.

Par ailleurs, notez que nous vivons une journée comme nous vivons notre vie ; la diagonale nous parle conséquemment de chaque jour, du matin, du milieu de journée et du soir.

Il en va de même pour une action, pour tout instant avec un début, un développement et une conclusion.

Une journée, un instant sont le miroir de notre vie !

En opérant des ajustements sur le vécu d’une simple journée par le recours aux prises de conscience, au travail intérieur, nous affectons positivement notre vie toute entière.

Prenons un exemple :

Inclusion

5

Matin, enfance, démarrage d’un projet etc.

4

Milieu de journée, âge adulte, développement du projet etc.

3

Soir, maturité, achèvement du projet

Énergie rapide le matin, passage à l’acte facile, fluidité et impulsivité.

Plus tard, énergie lente, vérificatrice, de consolidation, application, vérification

Puis joie, enthousiasme, créativité, dispersion, manque de concentration etc.

Dans ce cas de figure et dans une optique évolutive, si la personne parvient à se poser au démarrage avec sérénité, la nouvelle dynamique obtenue s’établit durablement, à tout moment de la vie, à toute action, ad vitam eternam.

L’intérêt de cette diagonale est donc multiple ; elle permet en premier lieu de bien comprendre son thème ou celui du consultant puis secondairement, elle offre l’opportunité d’optimiser ses actions, son vécu aux moments concernés, que ce soit dans une journée ou dans la vie, tout en tenant compte des vibrations présentes, en les intégrant plutôt que de culpabiliser.

Si l’on sait, à titre d’exemple, que l’on se trouve dans une période « gouvernée » par le 4, rien ne sert de s’énerver, on possède dorénavant le mode d’emploi en toute tranquillité.

A terme, cette diagonale nous ouvre une fenêtre sur notre croissance personnelle en nous montrant si ou comment, nous avons dépassé certaines énergies « bloquantes » et donc les croyances associées. Toujours avec notre exemple d’une énergie 4 (je n’ai rien contre le 4 😉 ), si l’on observe que les périodes gérées par ce nombre se fluidifient, alors c’est gagné, c’est une victoire personnelle !

Le changement intérieur est consommé, les anciens schémas sont devenus obsolètes.

D’ailleurs, les moments se répètent jusqu’à ce que nous ayons compris, jusqu’au vécu de l’instant présent !

Clé interprétation de l’inclusion 1

Share Button

Clé d’interprétation de l’inclusion 1

cle interpretation

Voici une autre clé adaptée cette fois-ci à l’inclusion qui n’est malheureusement pas mentionnée dans les livres, c’est pourquoi, du reste, je vous la communique.

Comme nous l’avons vu précédemment dans la clé d’interprétation des années personnelles, nous allons appliqué la même procédure mais à l’inclusion.

L’inclusion provient de la dénomination (prénoms et noms), du courant involutif et, en tant que telle, transmet son lot d’informations essentiel mais toutefois incomplet. Il y manque l’apport du courant évolutif, de la date de naissance afin d’obtenir l’effet global et unitaire.

Or le représentant référent de la date de naissance, sa synthèse, est bien sûr le chemin de vie.

Il suffit donc d’ajouter le chemin de vie (réduit) au contenu de chaque case de l’inclusion.

Nous récoltons, de ce fait, deux inclusions, la « classique » puis la seconde, l’inclusion « incarnée » comme manifestation de la réaction au contexte, à l’ancrage de la vie ; bref, elle nous permet de comprendre comment elle devient en pratique et ce que le consultant en fait !

Exemple :

 

3

1

3

Avec un chemin de vie 2, devient

5

3

5

2

4

1

4

6

3

1

0

1

3

2

3

 

L’inclusion classique montre le potentiel, les croyances du consultant et ce, dès sa naissance ; elle parle donc de sa famille, de ses parents, du type d’éducation, des voies ainsi ouvertes ou réprimées, de son bagage, de ses différents types d’énergie, etc.

L’inclusion incarnée présente davantage le « résultat des courses », la réaction du sujet, la manière dont son bagage s’exprime en pratique.

Ce calcul paraît donc indispensable pour bien comprendre un thème et les ressources utilisées par le consultant par rapport à son potentiel puis la façon dont il les emploie.

En outre, l’aspect « karmique » tant plébiscité par les nombreux auteurs par habitude ou par copie, s’efface peu à peu car il n’y a plus de zéro dans l’inclusion incarnée ; une case nulle laisse dorénavant le champ libre au chemin de vie qui va logiquement déployer son énergie dans la thématique de celle-ci.

Exemple : un 0 en 7 (cas courant et presque banal en France) avec un chemin de vie 3, indique que ce dernier s’exprimera tout particulièrement dans le domaine du 7, à savoir l’écriture par exemple ou encore, une soif de culture et d’apprentissage.

A noter :

Cette clé d’interprétation est également valable pour les plans d’expression ainsi que pour les essences de l’excursion.

 

N’oubliez pas qu’un thème est un tout !

Dès que vous analysez une vibration qui vient de la date de naissance ou de la dénomination, vous devez la compléter par le référent de l’autre courant (chemin de vie ou expression), c’est primordial !

Le cœur de l’être humain est le point de jonction de deux courants et c’est justement le cœur qui nous intéresse 😉

Autre clé d’interprétation à venir…

Share Button

Clé d’interprétation des années personnelles

cle interpretation

Cette clé est toute simple, logique voire évidente et pourtant, elle n’apparaît, à ma connaissance dans aucun livre de numérologie.

Par la force des choses, c’est donc une information inédite !

Pour bien comprendre la suite, petit rappel d’éléments essentiels :

– tout ce qui provient de la date de naissance est relatif au courant évolutif, du bas vers le haut, de l’ancrage vers les « cieux », de la terre-mère au père.

– de la même façon, tout ce qui provient de la dénomination à savoir le nom et les prénoms, est relatif au courant involutif, du haut vers le bas, des « cieux » vers la terre, du père à la terre-mère.

Nous somme à l’intersection de ces deux courants.

La plupart du temps, on interprète ces éléments séparément puis on opère une synthèse tant bien que mal au « senti » mais nous procédons dans le principe de séparation. C’est pourquoi, dans différents articles du blog, j’ai insisté sur l’importance du Nombre de Vie comme la synthèse des courants principaux que sont le chemin de vie et l’expression.

Concernant les années personnelles, nous entendons souvent tout et n’importe quoi, par exemple :

«  Tu es en AP4, tu ne peux pas voyager ou te lancer dans une nouvelle entreprise, c’est limitatif. »

C’est faux !

Ou encore :

« En AP9, tu ne peux rien démarrer, c’est une année de conclusion et puis c’est une année difficile, tu vas déguster… »

C’est faux également !

L’AP est contextuelle, elle provient de la date de naissance et ainsi, ne représente qu’une moitié de vibration ; tout le monde ne réagit pas de la même manière à une AP4 ou 9.

Le « cadre » de l’AP4 stimule certaines personnes, les met en joie alors que d’autres se sentent étouffées, ce qui créera des vécus et donc finalement des années différentes.

C’est justement ce que je vous propose de comprendre maintenant en définissant la réaction à l’AP.

Dès lors que l’on étudie une vibration issue de la date de naissance (plan évolutif), pour comprendre la réaction à celle-ci, il convient d’y ajouter la vibration de référence au plan involutif (la dénomination), à savoir l’expression.

Ainsi une personne dotée d’une expression 6 réagit à l’AP4 par le 10 (6+4) soit le 1 !!!

Cette année devient donc stimulante, dynamique et entreprenante, avec toutefois la résonance du 4.

On peut qualifier cette réaction de Nombre de Vie annuel (NdVa).

Un thème numérologique est un tout, une vibration n’existe pas toute seule !

Un être humain est la somme de toutes ses parties et non pas seulement l’une d’entre elles.

Important :

Ce principe fonctionne évidemment avec les cycles et réalisations du plan de vie.

Share Button