Archives par étiquette : éthique

Instant présent, prédictions et déontologie

Il est essentiel de garder à la l’esprit qu’il n’existe que l’instant présent.

anahata

Le temps est une dimension qui nous permet de travailler sur nous-mêmes mais comme chacun le sait, le futur se prépare à chaque instant alors que le passé ne perdure que dans la mesure du temps qu’on lui accorde.

La Numérologie n’échappe pas à cette règle.

La naissance dote l’individu d’une date, d’un nom et de prénoms qui officient durant toute sa vie une fois pour toutes. Le thème qui en découle décrit cet instant particulier de la naissance ainsi que son « bagage » avec ses ressources, ses épreuves et autres défis comme autant de croyances donnant l’illusion d’un déroulement temporel parcouru par des climats, des cycles voire un destin.

Un enfant né dans un milieu particulier développera ce particularisme par exemple alors que ce n’est qu’une croyance.

Comprenons bien que tout ce qui marque une naissance s’exprimera et teintera fortement le futur monde imaginé ; l’avenir n’existe alors que parce qu’il est cru de cette façon.

Un thème numérologique ne délivre pas d’information sur le libre arbitre du sujet ni sur sa capacité à dépasser ses croyances (à priori), à évoluer.

Toute personne peut se libérer dès lors qu’elle conscientise ses propres schémas.

N’oublions donc jamais que la Numérologie est au service de l’instant présent et de l’évolution de l’être humain.

Une prédiction propose un avenir fermé choisi par le numérologue mais ne respecte aucunement le libre arbitre du consultant en le confinant dans une nouvelle croyance en un futur dont il devra se défaire. Dès qu’on délivre une issue, un résultat, un avenir en somme, on enferme le sujet, on lui ferme la porte.

Nous pouvons tout au plus pratiquer la prospective dont le point de vue ouvert donne des tendances et des résultats probables mais pas inéluctables.

En revanche, développer les ressources par rapport à certaines croyances détectées, affranchira la personne et lui donnera l’occasion d’un avenir meilleur.

De même, l’héritage « karmique » enseigné par la numérologie classique renforce l’aspect punitif et culpabilisant dû à une pseudo « dette » mal comprise. Nous n’avons rien à payer mais un enseignement à suivre !

Les forces et faiblesses d’un thème sont inscrites dans l’ensemble de ce thème et non pas dans des cases ou un nombre maudit ; chaque nombre comme chaque case est une source d’information neutre qui informe sur les croyances du consultant ; l’interaction entre les nombres, à contrario, peut créer des dysharmonies et des conflits intérieurs en fonction des postes qu’ils occupent.

Dire à une personne :

« vous êtes né un 16, tant pis » renvoie à une méconnaissance totale des nombres et une incompétence notoire. C’est de la numérologie de comptoir !

Qui veut exercer cette activité accepte la responsabilité qui en découle à savoir aider le consultant à exercer son libre arbitre en dépassant ses croyances et non pas le punir.

Un Numérologue digne de ce nom doit, tout comme un thérapeute, travailler sur lui-même, surveiller ses propres projections, garder du recul et de la bienveillance.

C’est un catalyseur de la vie du consultant, de sa créativité, de son bien-être afin que ce dernier reprenne les rênes de son chemin.

Share Button