Archives par étiquette : caractérologie

Caractérologie du nombre 9

Rappel :
Un thème numérologique est global, holistique.
La description faite ici, dépeint ce nombre isolément ; pour l’enrichir, il faudra tenir compte naturellement des autres paramètres du thème.
On pourra notamment rapprocher ce nombre de sa case dans l’inclusion afin de voir comment il est aspecté, s’il est contrarié ou vitalisé. Toujours dans l’inclusion, recenser sa présence éventuelle dans les différentes cases.
Cette interprétation est valable pour l’expression, le chemin de vie et particulièrement le nombre de vie.

nombre 9

Le nombre 9 représente l’étape finale (s’il en est une) du processus d’évolution.
Au plan strictement spirituel, nous pourrions le rapprocher du principe d’illumination.

Voyons maintenant dans notre monde mélangé et horizontal comment se traduit cet aspect vertical. Voilà l’équation du 9 à résoudre !
Gardons à l’esprit les mots illumination, élévation, grandeur, spiritualité, univers, global et déclinons les dans le quotidien.

Rappelons-nous que ce quotidien est un succédané horizontalisé et matérialiste (mais utile) de son modèle spirituel vertical.

La personne douée du 9 sera donc irrésistiblement attirée par la lumière, tout d’abord au sens direct, l’espace, les astres, une vue dégagée aussi large que possible (elle ne supporte pas les obstacles à la vision) mais également les luminaires en tant qu’objets.
Elle recherchera activement la présence des élites (lumières sociales apparentes) ou à les rejoindre comme partie des grands, des sages, des influents, etc…
Attention toutefois au risque de superficialité des faux semblants, des mondanités, ne pas confondre grandeur et Grandeur.

Le 9 tout comme le 5 n’apprécie guère les limites, quête d’infini et d’illimité oblige !
Il doit donc prendre garde aux excès en tout genre car souvent frôle les extrêmes.
Cependant, à son actif, le recul et la prudence finissent toujours par le ramener à la raison puisque son idéal est l’équilibre au centre de toutes les tendances ; il aime la diversité, il est l’ensemble des couleurs du spectre et non pas une seule en particulier.
Pour atteindre cet équilibre, il aura tendance toutefois à naviguer justement sur l’ensemble du spectre tout en chatouillant les bords…
Son idéalisme farouche s’accompagne d’une forte pensée holistique, ouverte, généreuse, caritative et hypersensible.
[pullquote]Il peut être considéré comme une sorte d’illuminé qui ne le sait pas et qui tenterait d’harmoniser la multiplicité, de réaliser la coexistence des couleurs pour raviver la lumière blanche.[/pullquote]
Aussi, il peut s’intéresser autant à la religion qu’à la science dure, au global comme au particulier (dans un point de vue général tout de même) et enfin au pragmatique comme au spirituel.
Tout cela est confus en lui mais latent, il devra s’en débrouiller.

Son point de vue préférant très largement regarder de haut, de loin avec un maximum de recul, le quotidien ressort comme une épreuve, les détails l’irritent.

Par ailleurs, 9 = 3×3 ou 32, ce qui en fait un être hypercréatif, fécond, hypersensible, hyper-influençable (conséquence de la sensibilité) et parfois ultra-capricieux, hystérique avec un goût pour le spectaculaire.

Ouvrons une parenthèse pour bien comprendre les étapes 3-6-9 de la création.
L’analogie végétale donne :
3 : émergence > le bourgeon
6 : forme > la fleur
9 : aboutissement > le fruit

L’analogie humaine donne :
3 : l’œuf (fécondé) mais aussi le fœtus formé à 3 mois
6 : le fœtus complet et viable à 6 mois
9 : l’enfant, la naissance

Une grossesse dure 9 mois, le bébé formé à 3, viable à 6 et à 9, il naît.

Le 9 décrit la génération, l’enfantement, la maturité, la fécondité, l’achèvement, la conséquence, la récolte…
Par nature, il offre le paradigme de ce qui échoit à tout niveau comme l’âge mûr par exemple ; l’attrait pour la grandeur, les grands s’oriente aussi vers les personnes âgées (ou plus âgées), les anciens, les grands-parents :
3 > enfants, 6 > parents, 9 > grands-parents.

Après ces différentes approches, j’espère que vous « sentirez » davantage ce nombre dans son ensemble.
Voyons-le maintenant dans des secteurs plus définis.

Psychologie :
Le 9 est solitaire (grand recul oblige) mais sociable, holistique, généreux et élitiste tout en cultivant paradoxalement une forme de sobriété, de prudence voire de réserve (recul encore).
Il chérit les grands espaces, la portée des choses, ressent les climats et ambiances avec beaucoup de fragilité.
Sa sensibilité d’origine spirituelle (pour capter) devient source de dépression quand elle n’est pas utilisée à bon escient ; sans destination, elle est à l’écoute des moindres bobos et variations atmosphériques finissant par générer un parasitage intérieur ; tout comme un poste radio mal réglé entre deux stations, il faut syntoniser juste. Une radio n’est pas conçue pour le bruit de fond.

Son goût prononcé pour les grandes valeurs ou assimilées comme telles, le conduit à vivre des ailleurs plus ou moins transcendants avec, artificiellement, le risque de recourir à des substances les procurant.

L’étranger, les voyages sont irrésistibles, entrant pour une grande part dans ses choix de vie.

Grand cœur charitable, toujours à l’écoute, il inclinera à l’hypocondrie et aux litanies régulières quant à ses propres miasmes.
Son influençabilité induite par trop de sensibilité lui demande des efforts sérieux dans le tri relationnel pour éviter le piège de fréquentations stériles.
Malgré ses fragilités (chaque nombre a les siennes propres), le 9 affiche une attitude altière et solide attirant le respect et la sympathie.

Dans l’enfance, les 9 sont marqués positivement par les grands-parents qui ont, en général, compté dans l’éducation pour compenser une « absence » ou simplement par complicité.
Ils disposent très tôt de ce grand recul, ce détachement qui leur est particulier, là encore, par obligation, suite à des expériences demandant une maturité précoce ou peut-être encore un déracinement par déménagement lointain…

Affectif :
Affectueux, protecteur et bienveillant, le 9 n’est pas sentimental pour autant ; il marche au cœur mais reste réservé, solitaire et toujours plein de recul.
Il est nécessairement attiré par des partenaires typés 9 à savoir, étrangers ou d’une culture différente, « grands », et aussi plus âgés et dans tous les cas des personnes admirables selon ses critères.
Sa mission, son indépendance et ses courants intérieurs diffus doivent être respectés ou partagés pour l’harmonie du couple.

Professionnel :
Le nombre 9 doit trouver une activité indépendante si possible, de meneur avec des perspectives d’évolution, rien de limité en somme, c’est une lumière active.
Basiquement, il est attiré par la médecine, les enfants, le commerce (plutôt international) mais aussi guide, conducteur dans les transports, formateur etc…
Bien évidemment les métiers artistiques tiennent une grande place également ainsi que les sportifs de compétition.
Le 9 ne peut pas rester enfermé dans un bureau avec ce besoin perpétuel de champ libre, d’espace, d’évolution.

Santé :
En tant que véritable cœur et comme tous les cœurs, il marche jour et nuit inlassablement ; il lui faut donc recourir à la marche ou à la randonnée régulièrement pour satisfaire son équilibre (voire à la course à pied).
Ses fragilités se situent à plusieurs niveaux, notamment dans les risques d’addiction car il recherche une forme de transcendance malheureusement parfois artificiellement ; une bonne philosophie de vie et de la spiritualité viendront nourrir ce besoin fondamental et éviter les écueils d’une vaine recherche.
Au plan maladie, l’aspect évolutif à tout prix du 9, touche dans certains cas la prolifération cellulaire et donc le cancer ; là encore, une bonne hygiène de vie et un but à tendance spirituel pallient ce risque.
Secondairement, le 9 touche les organes reproducteurs, sensibles aux maladies psychosomatiques.
Retenons principalement qu’il possède une énergie invraisemblable malgré des inquiétudes erronées sur sa santé.

L’expression 9 représente le « toujours plus haut, plus loin » tout en gardant contact avec le bas et le proche.

Caractérologie du nombre 1, 2, 11, 3, 4, 22, 5, 6, 7, 8

Caractérologie du nombre 8

Rappel :
Un thème numérologique est global, holistique.
La description faite ici, dépeint ce nombre isolément ; pour l’enrichir, il faudra tenir compte naturellement des autres paramètres du thème.
On pourra notamment rapprocher ce nombre de sa case dans l’inclusion afin de voir comment il est aspecté, s’il est contrarié ou vitalisé. Toujours dans l’inclusion, recenser sa présence éventuelle dans les différentes cases.
Cette interprétation est valable pour l’expression, le chemin de vie et particulièrement le nombre de vie.

nombre 8

S’il est une expression et un nombre mal compris, c’est bien le 8 !

Symboliquement ce nombre représente le libre arbitre, la loi des cycles et l’immortalité.
Détaillons tout ceci et tâchons d’en comprendre les fondements.

Tout d’abord, au niveau numérique, 8=23 , c’est un nombre pair et en tant que tel il figure un équilibre et une opposition. Le 2, pour rappel, sépare (cherche donc la réunion) et définit une démarcation, une droite au niveau géométrique ; au niveau 4 soit 2×2, une deuxième droite définit un plan, une base puis au niveau 8, on passe en 3D avec une troisième droite qui définit cette fois, le cube. Résumé :

2 : concept de séparation et principe de manifestation.
4 : concept de la base, du plan, du cadre ou matérialisation du principe de manifestation.
8 : concept du cube, de la construction ou expression de la manifestation.

Nous pouvons en déduire que le 8 concrétise la loi de manifestation, dans le réel, le pragmatique, la matière, le logique, en vrai, en volume ; il est la loi en ordre de marche, tout ce qui est fait engendre une conséquence logique (karma) d’où la notion de justice rattachée à ce nombre.
Il constitue cet enchaînement logique des causes et des effets et de plus, sa maîtrise, qui amène au résultat « souhaité ».
C’est ce que nous appelons du reste, le pouvoir !

Pour synthétiser, l’octonaire correspond à la Loi en action à laquelle il se soumet car il a compris ; il maîtrise donc sa destinée n’étant plus soumis à aucune autre influence et logiquement a le pouvoir de se réaliser.
Il s’agit bien évidemment d’un point de vue spirituel sur l’origine de ce nombre ; aussi sa transcription dans notre monde plus matériel devient simplement :
besoin de respecter un système de loi (quel qu’il soit), goût du pouvoir tout court, fort sens de la logique et de la bonne marche des choses, épicurisme glouton, goût pour la gravité, le lourd.

Passons à la description pratique.
Dans la plupart des livres, le 8 synonyme de pouvoir est souvent décrit comme un facteur de réussite sociale, un déclencheur d’ambition puissant et autoritaire. C’est un peu vrai quand il s’agit du chemin de vie mais pas toujours. En revanche, dans l’expression, il faudra du temps à la personne qui en est dotée pour exprimer qualitativement les aspects précédents.
Généralement, les 8 ont eu une enfance marquée par une très forte pression éducative, des parents autoritaires ou tout simplement la présence étouffante d’une religion ou d’une doctrine.
L’enfant, effacé et discret, aura recours à un système de valeur rigide pour se dégager de son milieu parental, jusqu’à ce qu’à nouveau, il se libère et se rapproche d’une loi plus souple.
Il cherchera activement à se libérer de ses interdits liés à l’enfance pour enfin exercer ses pleins pouvoirs.
Au départ, le 8 souffre souvent d’un sentiment d’impuissance caractérisé qu’il se refuse à reconnaître, c’est son problème majeur.

[pullquote]Quoi qu’il en soit, le 8 est généreux, courageux, volontaire, combatif, très mais alors très persévérant, ultra-endurant. Il ne rate jamais, il évite purement et simplement de se confronter à un problème qui pourrait lui faire ressentir de l’impuissance.[/pullquote]
Sa prise de décision est claire, rapide et lucide, non perturbée par l’émotivité car la logique passe par dessus tout. Son sens de l’ordre est inné que ce soit pour des objets ou des idées, il devra parfois s’assouplir car un peu péremptoire.
Doué du sentiment de justice, il ne supporte pas l’injustice (qui le renvoie à la sienne) et tente de faire respecter la loi qu’il a choisie. Ce justicier naturel devient juge et parti avec les avantages et inconvénients que cela suppose ; il peut être clément comme impitoyable.
L’agressivité est proportionnelle à la capacité de réalisation mais derrière cette façade, se cache beaucoup de gentillesse.
Il ressent un grand besoin d’œuvrer et d’être utile, c’est vital !
Ce qu’il fait doit avoir un impact sur les choses, qu’on se le dise.
Un 8 sans responsabilité, sans utilité, suffoquera lentement.
Son efficacité est redoutable ainsi que son sens de l’humour, eh oui, humour commence par un H.

En tant que maître du karma (voir au début), il est fasciné par la question de la mort, thème qui nourrira ses réflexions, son humour ou même sa profession.

L’expression 8 possède le sens du sacré, l’intégrité et la loyauté et normalement l’honnêteté s’il n’est pas passé du côté sombre 😉 .

Côté affectif
C’est un être sur qui l’on peut compter, loyal, fidèle, sérieux et dans l’intimité un peu autoritaire avec des pointes de rigidité. Par ailleurs sa bonhomie légendaire en fait un compagnon agréable et bon vivant.
Dans les cas extrêmes, on peut retrouver un relationnel sado-maso car le 8 vit dans la croyance (subir ou faire subir).

Côté professionnel
Bien sur les métiers de loi, de la justice à la police, les métiers de l’argent, de l’immobilier, des pompes funèbres.
Mais aussi, des religieux, des chirurgiens, des professionnels du bâtiment, des logisticiens, des sportifs et des artistes.
Au plan artistique justement, comme vu précédemment, le 8 doit avoir un impact, en tant que musicien par exemple, il choisira des instruments à impact ou son jeu sera cet impact ; il peut être également comédien, réalisateur, humoriste etc…

Au plan sportif, son endurance prime, il aime sentir son effort et sa combativité ; néanmoins, le 8 pur est un combattant doué pour l’escrime ou le sabre ( il tranche).

Au plan santé, citons trois mots-clé :
pouvoir > système musculaire
encaisser > système digestif
justice > système immunitaire

En résumé, l’expression 8 est éminemment sympathique et drôle, épicurienne, amicale et solennelle.
Elle doit juste accepter sa fragilité et son impuissance et tout lui sera permis.

Caractérologie du nombre 1, 2, 11, 3, 4, 22, 5, 6, 7, 9

Caractérologie du nombre 7

Rappel :
Un thème numérologique est global, holistique.
La description faite ici, dépeint ce nombre isolément ; pour l’enrichir, il faudra tenir compte naturellement des autres paramètres du thème.
On pourra notamment rapprocher ce nombre de sa case dans l’inclusion afin de voir comment il est aspecté, s’il est contrarié ou vitalisé. Toujours dans l’inclusion, recenser sa présence éventuelle dans les différentes cases.
Cette interprétation est valable pour l’expression, le chemin de vie et particulièrement le nombre de vie.

nombre 7

Elle peut être définie par le succès, la Maîtrise, la gestion des contraires (l’union ou la différence).

Nous avons vu précédemment à travers la caractérologie du nombre 6, l’expression de la vraie responsabilité, de la réponse au choix, au carrefour de « tentations » contraires comme par exemple, les exigences familiales ou personnelles, collectives ou individuelles, matérielles ou spirituelles etc…

L’étape septième dans son principe en évoque le résultat à savoir le mariage des tendances contraires et la maîtrise qui en découle en vue de l’équilibre parfait et donc tout simplement la santé et le succès personnel ou triomphe si l’on reprend « le Chariot » du tarot.

Le nombre 7 ne signifie pas pour autant que la réussite est toujours au rendez-vous mais que c’est le thème central.

La recherche constante de l’équilibre des contraires (j’insiste) comme l’esprit et la matière, le féminin et le masculin, le conscient et l’inconscient, la pensée et l’instinct etc…, fait du 7 un chercheur insatiable et perfectionniste ; naturellement pour rechercher l’équilibre, il faut avoir le sentiment d’en manquer d’où une fragilité et sensibilité importante avec une petite tendance parfois à la dépression.
Néanmoins l’impression de contrôler son équilibre selon sa propre recette lui confère une forte individualisation et autonomie qu’il revendique d’ailleurs.
Le 7 ne fait pas comme les autres, qu’on se le dise, il est différent, original et comme il cultive les contraires, il en représente un modèle singulier. Il génère par là même son sentiment d’exclusion et de rejet (son point faible) qui le pousse à soutenir la cause des déshérités, des marginaux.

Pourfendeur de la réussite strictement personnelle dans le sens de l’équilibre atteint soit la parfaite santé mentale et physique, il n’accepte pas l’échec (consciemment en tout cas). Il se construit une identité qu’il défend contre vents et marées avec grande intelligence.

[pullquote]Cette relative maîtrise en fait un être doué, fin, théoricien, créatif très fier de ses raisonnements jusqu’à parfois s’enorgueillir. Son goût du complexe lui en crée : un petit complexe de supériorité au niveau mental et d’infériorité côté cœur et physique.[/pullquote]
Le 7 est un contrôleur hors pair, tout s’analyse, se maîtrise comme si le monde était mécanique.
Cet aspect en fait un être intérieur (il contrôle les ouvertures, les issues), secret et légitimement attiré par le secret, le caché, l’occulte, les symboles.
Il s’intéresse logiquement à l’utilisation des machines, des automobiles et tout ce qui se conduit, se pilote, se maîtrise.
Son intelligence développée en ce sens ainsi que son mental lui font penser à tort (société oblige) que le contrôle s’ opère dans la fermeture, la défense d’où une difficulté de vivre pleinement les affects et le corps, vécu excessivement comme un véhicule. Il parait parfois froid et distant (par pudeur et réserve), la notion de “froid” le fascinant, professionnellement ou non.
Il doit donc travailler l’ouverture, le lâcher prise principalement.

Le 7 est rationnel et non pas émotionnel même s’il est très sensible.

Dans la pratique, cette typologie donne des gens sympathiques, originaux (voire marginaux), doués d’un fort esprit critique, rebelles, indépendants, très observateurs (voire scruteur), analystes, plein d’humour et de créativité et parfois un peu renfermés ou discrets.
Ils apprécient tout ce qui est différent (les contraires) que ce soit dans la culture, la façon de faire, les voyages et les relations ; ils ne font pas du tourisme en club mais plutôt dans des endroits non balisés par exemple, ils recherchent le contact avec les habitants du pays, veulent connaître leurs coutumes…
Les îles, les océans ont leur préférence.

L’amitié leur est essentielle et cruciale et constitue leur famille de cœur.

Côté affectif, le 7 devra concilier sa farouche indépendance et la vie de couple tout en recherchant comme d’habitude quelqu’un de différent, une personne étrangère à sa culture ou à sa façon de fonctionner.

Au plan professionnel, l’aspect rationnel du 7 le conduit vers les métiers du même type comme ingénieurs ou techniciens, les métiers de l’écriture (secrétariat comme écrivain), l’automobile, les milieux culturels.
A noter un goût pour l’élément métal qui peut jouer dans certaines activités professionnelles.
C’est aussi un artiste, musicien, cinéma, vidéo, photo.
On trouve aussi des métiers spirituels comme l’astrologie et la numérologie par exemple.

Il recherchera (mariage des contraires) le travail en association ou collaboration mais toujours dans l’indépendance.

Son sens de la maîtrise tend parfois pour certains vers l’ascétique, avec des règles strictes comme l’armée ou encore les ordres.

Ses fragilités : peur du rejet et de l’exclusion (voir dans l’enfance), personnalité complexe et dans les moments de grande fragilité besoin de se désinhiber avec les moyens du bord.

En résumé, les 7 sont souvent des personnes particulièrement intéressantes car elles cheminent hors des sentiers battus, nous montrent les possibles qu’on peut atteindre lorsqu’on assume sa différence et le tout dans l’intelligence, l’humour et la créativité.

Caractérologie du nombre 1, 2, 11, 3, 4, 22, 5, 6, 8, 9

 

Caractérologie du nombre 6

Rappel :
Un thème numérologique est global, holistique.
La description faite ici, dépeint ce nombre isolément ; pour l’enrichir, il faudra tenir compte naturellement des autres paramètres du thème.
On pourra notamment rapprocher ce nombre de sa case dans l’inclusion afin de voir comment il est aspecté, s’il est contrarié ou vitalisé. Toujours dans l’inclusion, recenser sa présence éventuelle dans les différentes cases.
Cette interprétation est valable pour l’expression, le chemin de vie et particulièrement le nombre de vie.

nombre 6

Voilà l’expression de l’amour (si si elle existe) et des ses acceptions.
Avec cela vous avez tout compris, non ?
Ok, je continue alors.

Signalons que chaque nombre est une émanation de l’Amour divin et la manifeste, néanmoins le 6 se focalise sur celle qu’on nomme « amour » dans la culture humaine.

Il s’agit plus sommairement du « pourquoi » nous aimons, « comment » nous aimons, « qui » nous aimons, « où » etc…
Ces questions sous-tendent l’aspect conditionnel de l’amour humain contrairement à l’inconditionnel du Divin ou de la lumière (comme vous voudrez).

Afin de mieux intégrer le sénaire (le nombre six oups), considérons-le comme 3×2 ou encore 3+3.
Cela devient tout de suite beaucoup plus clair !!!
L’idée, le concept, la création, le beau (les attributs du trois) se manifestent par la réflexion du 2, prennent forme au sens littéral.
L’idée prend forme, le concept s’ancre, la création vibre, la beauté resplendit.
Le germe de l’amour (représenté par le 3), fruit du 1 et du 2, s’exprime au grand jour par l’entremise du 2, dans le rayonnement, la beauté, la perfection.
Retenons ces derniers mots-clé pour la suite.

Une personne dotée du nombre 6 à un poste clé pratique volontairement ou non, par défaut, l’amour de soi, soit le narcissisme ; elle est centrée sur l’amour qu’elle se porte en vue de l’accepter, de s’accepter vraiment.
C’est, du reste, son syndrome principal, peut-elle véritablement s’aimer (sans condition) ?

Une distorsion a lieu provenant de la famille, des parents qui, inconsciemment ont projeté sur elle leurs rêves inaccomplis et les interdictions associées. Ils l’aiment si seulement…, à la condition que .
Autrement dit, une forme de confusion naît du choix d’être conforme à la famille ou à soi ; ce dernier point est à l’origine de son ambivalence fréquente.
La notion de devoir apparaît alors, dans la conformité familiale alors que l’écoute de soi fortement inspirée par ailleurs (la fameuse intuition du 6) revêt les stigmates d’un égoïsme irresponsable excluant tout au passage.
S’ensuit logiquement le fameux sentiment d’obligation, de responsabilité du 6 (voire de fardeau) qui doit répondre à la demande pressante du« groupe » jusqu’à l’apprentissage réussi de la purge des croyances infantiles en faisant fi des attentes parentales au profit des siennes.
C’est d’ailleurs l’origine de son pessimisme, comment voir la vie en rose lorsqu’on sait qu’on ne répondra pas à ses propres demandes.

La famille tient donc une très grande place en tant que vecteur d’amour et par conséquent son prolongement, le groupe ; le 6 est collectif !
Il est un être social ayant besoin de tenir un rôle prépondérant, de rayonner comme un soleil ou comme tel et doué d’un caractère bien…mais alors bien trempé, voire un poil caractériel…
C’est une personne « bien » et essentielle à son environnement, tenant à être considérée comme telle.
Ce sont souvent des personnes harmonieuses, gentilles, sensuelles, généreuses, appréciant le confort, les bonnes choses, l’art et le bien-être en général. Elles se soucient de la vie des autres, parfois intrusivement mais sont des conseillères et des confesseuses hors-pair.
Leur insatiable besoin de responsabilité et leur perfectionnisme les rendent inaptes à déléguer, il faudra passer derrière les autres et se rendre indispensable.

[pullquote]S’écouter, se comprendre soi-même restant le point faible, la compréhension n’est pas la qualité première, l’intransigeance lui étant largement préférée ; ce qui n’empêche pas une grande capacité de rendre service.
Le 6 recherchera donc, notamment au plan affectif, des situations qui lui demanderont conciliation et souplesse.[/pullquote]

Par ailleurs, c’est un esthète, épris de beauté sous toutes ses formes, de déco, de mode mais attention toutefois au conformisme.

Côté psychologique en résumé, le 6 est aimant, maniaque du ménage (il a peur de sa tendance diabolique à s’individualiser alors il purifie, nettoie etc…), collectif, artiste mais aussi, caractériel et intransigeant.
Professionnellement, il est à l’aise dans les métiers du social, de l’assistance, de l’accueil, du service, du soin, du local ou alors dans l’artistique, le conseil, la développement personnel et assimilé.

Au plan santé, la région du cœur (mais pas le cœur lui-même) est bien évidemment concernée principalement au niveau du dos, à force de porter les autres, des douleurs signalent le trop plein.
Chez les femmes la zone utérine relève du sénaire également.
Dans tous les cas, les expressions 6 sont hypocondriaques (narcissisme oblige), font attention aux infimes variations de leur santé pour finir par s’auto-médiquer à leur manière.

Le 6 est un cœur solaire, chaud et accueillant.

Caractérologie du 1, 2, 11, 3, 4, 22, 5, 7, 8, 9

Caractérologie du nombre 22

Rappel :
Un thème numérologique est global, holistique.
La description faite ici, dépeint ce nombre isolément ; pour l’enrichir, il faudra tenir compte naturellement des autres paramètres du thème.
On pourra notamment rapprocher ce nombre de sa case dans l’inclusion afin de voir comment il est aspecté, s’il est contrarié ou vitalisé. Toujours dans l’inclusion, recenser sa présence éventuelle dans les différentes cases.
Cette interprétation est valable pour l’expression, le chemin de vie et particulièrement le nombre de vie.

nombre 22

Important :
Le 22 comme tous les maîtres nombres est très à la mode comme si le fait d’en posséder dans son thème nous déclarait victorieux d’une loterie, nous révélant ainsi « génie » à la face du monde.
Le 22 est particulier certes, comme tous les nombres, ne remplacez donc pas tous les 4, 13, 31  par des 22 dès que l’occasion se présente.
Je vous encourage à vérifier sur le site, qui vous pré-mâchera le travail et vous dira si vous possédez une telle occurrence.
Être est préférable à avoir, bien vivre ce que l’on est, représente notre essence et notre véritable pouvoir contrairement au fantasme d’un potentiel illimité narré dans des livres mercantiles.

Posséder un 22 c’est avant tout en posséder un 4, avec toutes ses caractéristiques mais avec un mode « d’action » différent. (revoir caractérologie du 4)

Ne jamais oublier concernant les maîtres nombres que leur réduction renvoie à leur racine spirituelle. Plus un nombre est proche de l’unité plus il est proche de l’Esprit !
Le 22 n’échappe pas à cette règle.

Ce type de nombre est très fréquent sans pour autant se faire remarquer ; néanmoins les quelques « différences » que nous allons décrire serviront à éclairer leurs représentants en quête de clés.

Dans la plupart des cas (tre), ses détenteurs ont un parcours classique typé 4 à ceci près qu’elles ne l’assument pas comme ce dernier. A l’instar du 11 qui n’est pas heureux dans le 2 pur, le 22 n’est pas plus à l’aise dans son double.
Derrière un quotidien obnubilé par une quête de sécurité, des rêves enfouis demeurent, déraisonnables (dans tous les sens du terme) mus par des courants inexpliqués ou inexplicables tout aussi déraisonnables.

Les maîtres-nombres sont fusionnels car deux mêmes nombres les composent parallèlement.

Si le 11 cherche la fusion des genres, à savoir les principes masculins et féminins, dans le but de la réunification de l’être (voir caractérologie du 11), le 22 quant à lui, recherche l’union des pôles inférieurs et supérieurs, du bas avec le haut, de l’intellect avec l’esprit, dans le but d’un savoir faire parfait. Ses deux 2 correspondent à la double écoute synchronisée de la volonté supérieure et de la volonté humaine pour l’accomplissement ou encore de la fusion de ces deux types de volonté quitte à faire abstraction de la sienne.
Le 11 incarne le syndrome du prophète et le 22, le syndrome du saint.

Le 4 fait tout comme il faut, le 22 fait de même, version « œuvre ».
Il tente de réaliser en lui la synthèse de l’involution et de l’évolution.

Soyons davantage pragmatique pour comprendre comment tout cela s’opère dans la « réalité ».
Le 11 s’appuyant sur ses deux 1 sent les choses, le 22 réalise car lui, obéit, sans toujours  sentir ; l’un sert le monde des idées alors que l’autre sert celui des actes de façon presque instinctive.
Le 22 s’en remet à des courants qu’il perçoit comme élevés puis exécute, c’est pourquoi, il est indispensable qu’il soit bien éclairé, équilibré et surtout droit. La notion d’élévation dans notre société confond échelle sociale et grandeur d’âme ; c’est bien sûr cette dernière qu’il faut privilégier.

[pullquote]Quoi qu’il en soit, un 22 sans entrave (éducative ou autre), acceptera sa folie, sa marginalité pour œuvrer à sa façon dans ce monde, très souvent au plan matériel.
Il sera alors pré-senti comme génial, infatigable, incompréhensible, phénoménal et caractériel voire tyrannique.[/pullquote]

Sa fragilité réside dans sa capacité à croire en ses valeurs d’une part et d’autre part que ses valeurs sont bien inspirées car le 22 obéit, rappelez-vous, aux lois d’en-haut. Il doit donc faire attention, dans les cas pathologiques, à ne pas confondre ses délires égotiques avec un courant d’ordre supérieur, ce qui entraînerait alors la « psychose » ou une forte tendance aux transgressions, auquel cas il ferait sa loi.
Un double deux demande des garde-fous.

Côté affectif, cette expression a le choix entre vivre un faux 4, avec une vie de famille stable tant que les frustrations demeurent supportables, et vivre son essence véritable, mouvementée et passionnante avec un peu de temps pour la vie de famille, malgré tout équilibrante.

Les 22 avérés sont des personnes atypiques, intrigantes, hors norme, incompréhensibles mais fascinantes pour peu qu’elles s’écoutent un minimum ; difficile donc d’en faire un portrait psychologique éloquent, ils obéissent à des règles qui défient notre entendement.

Au plan professionnel, nous les retrouvons souvent dans l’administration (ne dites pas « 22 vla les ….. »), la comptabilité, l’ encadrement quand ils sont en mode 4 (voir expression 4) et en mode 22, dans l’architecture, les postes à grande responsabilité et l’art.

Tout ce qui est mentionné ici n’a pas d’autre objectif que de vous faire sentir ce nombre et non pas d’en faire une description exhaustive.

Conseil : si vous avez une expression 22, attention au besoin pathologique de sécurité et à la peur des vos propres élans, soyez fous !
Une forte présence de 1 ou 5 dans le thème catalysera l’énergie du 22.
Le 22 n’est pas l’apanage des « grands », il comporte des risques alors qu’un 4 épanoui sera une référence !

Caractérologie du 1, 2, 11, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9