Archives par étiquette : etude

Numérologie du numéro de téléphone

Que dit votre numéro de téléphone ?

Étude humour et pour le fun

Additionnez tous les chiffres de votre numéro puis réduisez à un seul.

Exemple : 07 43 20 10 09 = 7+4+3+2+1+9 = 26 = 2+ 6 = 8

numerologie telephone

Si le résultat est :

1- Numéro plus apte à émettre des appels qu’à en recevoir. Appels rapides, énergiques, concis, brefs avec du sens, donnent une direction, parfois tendue (autoritaire?). A la limite préfère parler aux répondeurs pour éviter de discuter…

Favorise la communication avec la gente masculine.

2- Numéro plus apte à recevoir qu’à émettre. Appels longs pour les conversations, l’aide, l’écoute, la critique, le besoin de réconfort. Exige qu’on réponde sinon recommence l’appel.

Favorise la communication avec la gente féminine.

3- Numéro particulièrement adapté à tout type d’appel pourvu qu’il y en ait beaucoup. Appels plutôt courts mais nombreux et répétés pour contacts, rendez-vous, sorties, bavardages, blagues. A tendance à épuiser la batterie…

Favorise la communication avec la jeunesse, les collatéraux, les amis etc.

4- Numéro antinomique voire silencieux. Appels utiles, de nécessité, professionnels, de devoir et de réassurance, à caractère lent et rasant. Bon pour les vieux téléphones…

Favorise la communication avec les parents, les collègues, l’administration…

5- Le numéro actif par excellence, spécial communication même quand le téléphone est éteint. Appels d’urgence ou urgence à appeler, vibre plus qu’il ne sonne, spécial rancard, information, enseignement, très rapide mais agréable.

Favorise la communication avec tout, internet en premier.

6- Numéro plus collectif que particulier. Bien pour les conversations de groupe. Appels de caractère, exigeant, exprimant ses propres valeurs morales mal comprises dans l’hypocondrie mais aussi conseil, exercice improbable de la voyance et du développement personnel.

Favorise la communication avec la famille, les groupes, les services sociaux…

7- Numéro privé et filtrage d’appel au rendez-vous. Appels secrets, complexes, rejetés, originaux, d’investigation, ethniques et critiques. Ce numéro est forcément supérieur et différent mais sensible tout de même…

Favorise la communication avec l’étrange, les étrangers, les marginaux, les intellectuels, les techniciens et les gens vivant au bord de l’eau.

8- Gros numéro résultat d’au moins douze chiffres. Appels Importants, lourds, hiérarchiques, de finance, efficaces, professionnels, protocolaires mais aussi d’obéissance, de respect des consignes et de bouffe ! Téléphone robuste qui peut avantageusement servir d’outil ou d’arme…

Favorise la communication avec les représentants d’un certain ordre, les personnes de poids, de contrainte, les sportifs et les mourants…

9- Numéro sans appel répondant à l’appel du peuple. Appels lointains dans tous les sens du terme, imaginaires ou imaginatifs, artistiques, étrangers, universels, empathiques, idéalistes mais terrestres… Numéro de téléphone de secours.

Favorise la communication avec le grand Tout ou le tout Paris au choix, internet, extranet, intranet mais encore les « élites » et les personnes âgées.

Numérologie et plaque d’immatriculation

Lettre B en numérologie

Lettre B, seconde lettre de l’alphabet, valeur 2, lettre double

La lettre B émane clairement et directement de la lettre hébraïque Beth avec laquelle elle partage le deuxième rang alphabétique.

Tout comme le A peut être envisagé comme un 1, le B reprend les caractéristiques du nombre 2 à ceci près que c’est une lettre et qu’ainsi elle couvre d’autres sens dérivés.

lettre beth
lettre Beth

Le Beth signifie littéralement « Maison » ou « Demeure » voire la « Bouche » et de plus, l’entrée, l’accès à l’Intérieur.

D’ailleurs les mots Bâtiment, Building, Boîte renforcent cette idée et, avec l’élément eau du 2, le bâtiment se transforme en Bateau, Boat, Barque, Bac etc.

Le préfixe Bi renvoie bien également au 2 dans le sens numérique.

Néanmoins, le paradoxe du B tient au principe de manifestation lié au nombre 2, à savoir que les « choses » apparaissent à ce stade, c’est la Base !

C’est pourquoi l’arcane du Tarot associé est le Bateleur. Je rappelle que le principe divin est immanent et invisible, tout commence à se manifester à partir du 2. Le Bélier, premier signe astrologique, commence par un B, c’est le B.A.BA. sinon vous l’avez dans le baba…

le bateleur
Le Bateleur

Note : l’ordre des arcanes du tarot ne suit pas l’ordre des lettres qui sont, je le rappelle, des canaux qui relient les sephiroth ; dans le cas présent, le Beth est le canal, le sentier qui relie Binah (3) à Kether (1).

D’où l’idée que le B ou le Beth débute toute série, les Béotiens vous le confirmeront…

Le Beth est la première lettre du premier mot de la génèse, « Bereshit » (au commencement) qui fait toujours l’objet d’une étude considérable.

Le B ou le Beth représente aussi la Bénédiction de la sagesse divine (sagesse (nombre 2) et à contrario folie ou Bêtise par absence de sagesse) avec les exemples de Baptiste, Baptème.

Le B couvre l’acte de Bénir et par extension, le Bien, le Bon et le Beau, le Brave mais également, le Benêt, le ou la bête. « Heureux les simples d’esprit » (sermon de la Montagne).

En tant que bouche on retrouve la notion d’ouverture vers un monde intérieur, son seuil et simultanément ce qui s’y rattache comme Bavarder, Bavasser, Baver, Balbutier, Baiser, Bègue puis la Bouffe, la Boisson (ce que l’on met à l’intérieur).

On retrouve l’énergie de Base dans le symbolisme animal à travers l’énergie primordiale du Taureau représentée par les Bovins, Bisons, Buffles etc.

La Base, c’est le Bas (comme le 2, l’ancrage), le Bassin mais aussi la lecture et le Binaire (Biblio, balancer…).

La planète correspondant au B est bien évidemment la lune, le jour, le lundi, considéré souvent comme premier jour de la semaine.

Résumé

Le B a un But, il scelle le déBut de quelque chose, la construction pragmatique et matérielle, intellectuelle ou affective (union). C’est également une énergie nourricière, d’entretien de ce qui a débuté, voire de développement. Il est l’incarnation du principe de l’énergie, du bas vers le haut, du bassin, l’ébauche d’une base. Avec son aspect double ou duel, l’opposition est possible (Bataille), le principe de séparation (plus pour manifester les choses distinctement que pour annihiler).

L’importance du foyer et de son équilibre est déterminante et majeure, assumant la pérennité et la sécurité ; les Besoins doivent être satisfaits à tout niveau, corporel, émotionnel etc.

Excursion

Le passage du B indique souvent des préoccupations (pas nécessairement négatives) d’ordre matériel liées au bien-être de l’acquisition de cette fameuse base tranquillisante à partir de laquelle on se pose, comme un point de départ.

Cette lettre met un accent sur la maison, l’union (Bague), les relations solides, le côté maternel et plus particulièrement le corps (maison de l’âme) avec les parties ou organes doubles comme les yeux par exemples ou les ouvertures en général.

Un esprit plutôt vide (dans le bon sens) est à l’honneur ou pas d’esprit du tout (sagesse/folie) et à contrario, un besoin de se remplir, d’opposition, de doute, un sentiment d’abandon etc.

Les personnes et les objets ou thématiques commençant par la lettre ont évidemment des occurrences significatives durant le passage de cette lettre.

Lettre S, lettre L

Préambule à l’étude des lettres

Etat des lieux

Quand on s’intéresse à la numérologie, on ne manque pas de noter l’importance des lettres et pourtant, elle leur réserve actuellement une bien piètre place, y compris dans la littérature spécialisée.

Les lettres sont évidemment proches des nombres, à quelques différences près et, la plupart du temps, elles sont décrites comme telles faute de connaissance. La numérologie est, rappelons-le, une science toute jeune (un siècle à peine et encore), diffusée par peu d’auteurs, qui ont fait ou font ce qu’ils peuvent. Aussi tout reste à faire en matière de lettre pour permettre une réelle avancée.

Comme de nombreux numérologues je m’y emploie et tente d’apporter ma pierre à l’édifice ; je vais donc vous proposer le fruit de mes recherches, loin de l’exhaustivité mais constituant, j’espère, un pas de plus vers l’approfondissement de notre discipline favorite. Vous pourrez d’ailleurs, à loisir, poursuivre mes raisonnements pour aller encore plus loin et compléter ainsi mon travail.

Pour l’heure, la signification des lettres selon les ouvrages en vigueur, reprend un descriptif simplifié de leurs origines hébraïques avec des développements hasardeux pour finalement rejoindre le sens des neuf premiers nombres auréolés de variantes pour le packaging commercial.

Soulignons malgré tout ce bel effort mais reconnaissons que c’est insuffisant et … pauvre.

Origines et sources

Notre alphabet (alpha beta) provient de l’hébreu ancien (et même d’avant) avec des détours par le grec (calqué sur l’hébreu) et le latin. J’invite les curieux(ses) à farfouiller sur internet pour approfondir ou à lire, par exemple, l’excellent livre de Marc-Alain Ouaknin « Mystères de l’alphabet ».

arbre sephirothique

Il faut donc revenir aux fondamentaux, à la kabbale afin de pénétrer plus avant ce mystère des lettres et plus particulièrement au livre de la formation : le Sepher Yetzirah, qui comporte des versions divergentes, ce qui n’arrange rien…

Le cheminement pour comprendre voire intégrer les lettres est complexe pour les raisons suivantes :

  • Les lettres comme les nombres sont des émanations « vivantes » à la symbolique subtile appartenant au monde spirituel, qu’il faut ensuite adapter à notre monde pour la pratique.
  • Leurs origines sont parfois multiples dans l’hébreu, entraînant des correspondances variées et délicates.
  • L’ordre des lettres a été bousculé dans le temps, ce qui est également vecteur de sens.
  • Et pour finir, l’impact culturel de la langue influe sur certains aspects même si l’universalité règne au global. Nous nous cantonnerons ici à la culture francophone.
lettres hebraiques

L’hébreu comporte 22 lettres-nombres, chacune d’entre elles possède sa propre valeur numérique ce qui a induit des numérologies dérivées mais c’est un autre débat.

Parmi ces 22 lettres, on compte 3 lettres mères, 7 doubles et 12 simples.

Les lettres mères correspondent aux éléments air, eau et feu.

Les lettres dites doubles en raison d’une prononciation différente selon qu’elles soient au début ou à la fin d’un mot, sont en rapport avec les 7 planètes anciennes, les 7 jours, les directions dans l’espace, les conditions de l’être humain et les ouvertures anatomiques de la tête.

Les lettres simples quant à elles sont en rapport avec les signes zodiacaux, les maisons astrologiques, les 12 mois de l’année et les 12 organes du corps humain.

Nous reverrons tout cela par la suite.

Dans les articles qui vont suivre, nous allons donc détailler chaque lettre de notre alphabet en examinant son ou ses origines, son voyage jusqu’à nos jours et tous les symboles qui y sont rattachés. Nous nous aiderons de la langue française (et d’autres parfois) pour y voir leurs influences, en choisissant par exemple des mots commençant par la lettre qui nous intéresse car la première lettre d’un mot en définit la destination, c’est son origine. Il faut savoir également que les lettres hébraïques sont des consonnes et seulement des consonnes ; les voyelles sont interprétées à la lecture. Aussi, par exemple, on pourra parfois résumer un mot à ses consonnes ou étudier sa première consonne, qui, en quelque sorte est sa première lettre.

Pour clore ce chapitre introductif, il est bon d’opérer une distinction entre les lettres et les nombres.

En s’inspirant de l’arbre séphirothique et en simplifiant au maximum, on peut imaginer les 10 premiers nombres comme des sortes de chakra (certains d’entre eux les représentent même parfaitement) et les lettres comme des « méridiens » (ou canaux) les raccordant.

Il y a 10 nombres primordiaux et 22 lettres, soit les 32 voies de la sagesse.